Pégase :

Pégase : "Ma dernière nuit blanche ? Lors de mon retour du festival Heart of Glass, Heart of Gold"

By Juliette Hautemulle
04 Nov 2013

Le Nantais Raphaël d'Hervez alias Pégase est un des rares Français programmés au Pitchfork Music Festival 2013. Alors, en bon compatriote, il a accepté de répondre à nos questions, après son concert samedi après-midi.

La Villa Schweppes : Pouvez-vous évoquer en quelques mots l'année que vous venez de passer ?

Pégase : C'était une année de tournée pendant laquelle j'ai enchainé les concerts (une trentaine de dates en tout !) et en même temps une année de silence aussi parce que ça fait un peu plus d'un an que je n'ai pas sorti de musique (son premier EP est paru il y a un peu plus d'un an). Là, je m'apprête à annoncer la sortie de mon premier album et de ma nouvelle vidéo.

Quel a été le moment le plus fort pour vous ?

Les Transmusicales de l'année dernière qui a été l'élément déclencheur de toutes ces dates que j'ai eu au printemps. Après cette date, je suis allé directement en studio et j'ai travaillé sur mon album puis je suis reparti tester ce que j'avais composé sur la route.

Que représente le Pitchfork pour vous ?

C'est ma première fois, contrairement à mes amis musiciens qui, eux, ont fait toutes les dates. Moi, je suis plus un musicien de studio qu'un musicien de soirées, de festivals. Mais quand on m'a contacté pour jouer et que j'ai vu la programmation, j'étais ravi !

Contents d'être à Paris ?

Je viens vraiment souvent à Paris et j'y ai même vécu un moment. Nantes-Paris c'est deux heures de train seulement, c'est comme prendre le RER. Je viens ici parfois juste pour trois rendez-vous, donc la ville n'a pas vraiment le temps de me manquer...

Des artistes que vous souhaiteriez voir aujourd'hui, avant ou après votre show ?

Je ne suis pas venu jeudi et vendredi parce que j'avais peur de faire la fête et de ne pas être en forme pour mon concert de samedi à 17h15. J'ai quand même suivi religieusement les lives en streaming de chez moi. Celui de Jagwar Ma était vraiment bien. J'ai regretté de ne pas avoir été là... Sinon ce soir (samedi) j'ai envie d'aller écouter Youth Lagoon, Todd Terje, j'ai envie de revoir Hot Chip que j'ai vu à La Route du Rock cet été... Toute la programmation de ce soir vaut le coup en fait !

Où vous trouve-t-on à 21 heures ?

En studio en train de travailler.

Et à 6 heures du matin ?

En train de rêver.

Votre dernière nuit blanche ?

Lors de mon retour du festival Heart of Glass, Heart of Gold dans lequel je jouais. On est parti super tard et le chemin Nantes-Ardèche il n'y a pas plus loin. Du coup, on est arrivé vers 5 ou 6h du matin. Et plutôt que de rentrer pour se coucher, avec Romain mon régisseur on a rangé le matériel, rendu le camion alors que ça pouvait vraiment attendre.

Pour séduire, plutôt cocktail ou plutôt danse ?

Danse !

La pire phrase d'accroche pour séduire/technique de drague que vous ayez vue (ou vous-même pratiquée) ?

Un jour, une fille dans une soirée est venue se planter devant moi, à quelques centimètres seulement de moi sans me dire un mot. Je me suis alors demandé ce qu'elle allait faire : me parler ? M'embrasser ? Et non, elle a seulement collé ses genoux contre les miens de manière un peu agressive. Je n'ai jamais été autant mal à l'aise de ma vie et je crois que je l'ai rembarré malheureusement assez brutalement.

À quelle soirée auriez-vous adoré être invité ?

N'importe quelle fête avec une piscine en forme de guitare électrique. J'aime bien les fêtes chez les gens dans des maisons. Cela dit ça m'est arrivé d'être dans un cadre craignosse et passer une bonne soirée parce que les gens sont cools...

C'est quoi votre QG ?

Je vais surtout voir des concerts mais sinon à Paris j'aime beaucoup Le Silencio. C'est très beau et j'aime bien le côté souterrain. Il y a quelques années, j'ai aussi passé de bons moments Chez Moune mais ça fait un moment que je n'y ai pas mis les pieds.

Votre Top 3 des lieux où faire la fête ? Pourquoi ?

Le Solyanka à Moscou, un club qui est fait comme un appartement. Pour y entrer, il faut une carte de membre et ce pass est... en bois ! Je trouve ça hyper classe (beaucoup plus que la Gold Card, la Wood Card !) Sinon, j'ai aussi passé de très bonnes soirées au Razzmatazz à Barcelone. Ce club m'a réconcilié avec les grosses boites. En France, quand tu dis grandes boites tu penses mauvaise musique et mauvaise soirée mais là-bas ce n'est pas le cas ! Enfin, je citerais le Bar Secreto à Sao Paulo. J'y ai mixé une fois et, alors que je passais un vieux morceau de Cut Copy, j'entends des gens crier et c'était... le groupe Cut Copy qui était de passage aussi dans la ville ce soir-là.

Votre meilleur souvenir de fête ? Une anecdote ! Un cocktail sublime, un barman super drôle, un décor fou ?

Mon anniversaire de l'été 2012. Ma copine m'avait organisé une fête surprise avec tous mes potes qui venaient de très loin. À aucun moment je ne m'y attendais, ça a été une super surprise !

Votre meilleur acolyte pour sortir ?

Quentin Gauvin et Romain Lemé.

À quel DJ confieriez-vous vos nuits ?

À Phil Tremble, un des meilleurs DJ's que je connaisse.

La chanson qui te ferait te lever de la banquette pour danser ?

N'importe quel titre du nouvel album d'Arcade Fire.

Le morceau qui tourne en boucle dans vos oreilles en ce moment ?

Ce même album d'Arcade Fire. J'en suis déjà quatre ou cinq écoutes et je ne m'en lasse toujours pas. Plutôt bon signe...

La Nuit...

La nuit, je rêve.

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés