Nefkeu, Franz Ferdinand & Sparks... Le Rayon Frais du 8 Juin

Nekfeu, Franz Ferdinand & Sparks... Le Rayon Frais du 8 Juin

By La rédaction
08 Juin 2015

Tout ce qu'il faut et ne faut pas écouter cette semaine : oui, vous lisez bien le Rayon Frais.

Nekfeu crache son Feu

Quelques semaines après la sortie de Super de Sneazzy, c'est au tour d'un autre membre du collectif rap 1995 de sortir sa première galette. Avec Feu, Nekfeu étale sur une table tout ses techniques rap, ses envies, passant parfois du coq à l'âme tout en restant cohérent avec son univers. Véritable bonne surprise, notamment du côté des textes et des instru' impeccablement produitent. Feu ne révolutionne pas le rap Français mais l'aide à aller mieux. LL

Nekfeu - Feu (Seine Zoo)

Sparks au secours de Franz Ferdinand

On a passé beaucoup de temps à se demander ce que vaudrait cette collaboration entre Franz Ferdinand et Sparks. Allait-elle sauver les premiers ou abattre le mythe des seconds ? Après les premiers singles, on n'avait pas réussi à le déterminer. Maintenant qu'on a l'album, on y voit plus clair : Sparks vient offrir à Franz Ferdinand une énergie nouvelle. Les morceaux les plus fous sentent le songwriting des deux frangins cultes, et si certains autres pédalent dans la semoule, ce n'est finalement pas si grave : ça faisait une décennie que les écossais n'avaient pas été aussi bon. CC

Franz Ferdinand & Sparks - FFS (Domino)

Bon Voyage Organisation fait dans l'italo-thaï-disco

Ceux que la musique intéresse étaient sûrement déjà tombé sur un premier maxi de Bon Voyage il y a de ça quelques années. On n'avait plus de nouvelles, retomber sur eux à travers l'affiche de quelques soirées étaient donc signe que quelque chose se préparait. On sait maintenant de quoi il s'agit : un gros maxi de disco à synthé sous influence "asiatisante". Merveilleusement exécuté, avec le métissage comme invention, ce disque justifie à lui seul l'arrivée de l'été. Cheesy à souhait, mais jamais tâche, ce Xingye est une réussite absolue. CC

Bon Voyage Organisation - Xingye (Les Disques Pointus)

Torb est le dracula à deux têtes de la techno

Si on devait donner un corps à la très excitante techno industrielle qui ravage nos contrées, elle serait très certainement une espèce de monstre effroyable, difforme et surpuissante. Torb, dans l'empire du mal qu'est la techno dark d'aujourd'hui, aurait quelque chose de plus draculéen : méticuleux au point de fabriquer leurs propres machines, esthètes du "beau son", dandy des titres de morceau spaghetti, il se dégage néanmoins de leur Night Session au studio Motorbass un danger ambiant omniprésent et sous-jacent : pas le moindre usage de la noise, du pur et grand synthétiseurs, mais un savoir faire en matière d'hypnose en répétitions qui devrait réjouir les amateurs de machine-music. CC

Torb - Night Session (Motorbass)

Le meilleur groupe goth d'Europe sort sur le label de Gesaffelstein et The Hacker

Et 500 points de street cred pour Zone, le label fondé par The Hacker, David Rimokh et Gesaffelstein. Depuis une paie, ces larrons livraient une techno sombre et rugueuse, à l'image du merveilleux Gin/Sling. Aujourd'hui, ils semblent sauter le pas et plongent la tête la première dans la synth wave. Et de la plus belle des manières, en signant sur leur catalogue le plus beau groupe dark de notre époque, Keluar. L'EP est une merveille, comme chacune de leur production. "Panguna", déjà plutôt club, se voit offrir un complètement sur-gonflé – et tant mieux – par The Hacker. Achetez ces 4 tracks les yeux fermés. CC

Keluar - Panguna (Zone)

Au cas où, il y a aussi un nouveau Muse

Puisqu'on ne voudrait pas vous laisser dans l'ignorance, à faire semblant de comprendre une blague dans un dîner mondain ou, c'est de saison, lors d'un apéro avec les copains sur les quais, on vous informe qu'il y a un nouvel album de Muse qui est sorti. Le groupe semble avoir essayé de pousser ses idées à leur climax dans ce qui ressemble à un concept album autour des tréfonds de l'insoutenable mauvais goût. Voilà la seule raison pour laquelle il faudrait certainement le féliciter. Rien ne va dans cet album, de la prod aux morceaux eux-mêmes, en passant par l'artwork et en filant jusqu'aux premières vidéos. Un chef d'oeuvre du genre. CC

Muse - Drones (Warner)

Bonus : CätCät donne le ton de l'été !

Nous avions eu la chance de l'écouter en live à la Villa Schweppes à Cannes lors de sa Release Party, elle est aujourd'hui dispo pour toutes les oreilles : la nouvelle track de CätCät "Coucher de soleil". Pour nouveau titre club deep-house, le producteur retrouve la chanteuse Mary H avec, cette fois-ci, un phrasé dans la langue de Molière. On lui souhaite le même succès que leur première collaboration. LL

CätCät - Coucher de Soleil (Self)

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés