Disclosure et Four Tet s'engagent pour le Dance Tunnel à Londres

Disclosure et Four Tet s'engagent pour le Dance Tunnel à Londres

By Charles Crost
12 Avr 2016

La fermeture d'un club londonien fait se lever les leaders de la scène locale : Londres serait-il devenu le Paris des années "La Nuit meurt en silence" ?

La vie nocturne et fêtarde de Londres serait elle en train de progressivement s'éteindre ? Il faut voir, en effet, comme les clubs semblent aujourd'hui en peine. Le dernier en date à jeter l'éponge n'est autre que le Dance Tunnel, petit club de 220 personnes où les pontes de la musique anglaise avaient l'habitude de venir jouer ou même danser en "off" de leur dates habituelles.

"Nous voudrions nous excuser sincèrement auprès de tous les danseurs que nous laissons sur le carreau. On a tout essayé pour que ça fonctionne", explique les patrons du club dans un communiqué. Un problème de licence mettrait donc visiblement un terme à la vie d'un club ouvert en 2012 et ayant reçu Helena Hauff ou Optimo, entre autres.

Sauf que pour des artistes comme Four Tet, Disclosure, Ben UFO ou encore Daniel Avery et The Black Madonna, c'est un véritable drame. Sur Twitter, ils ont manifesté leur soutien à cet endroit qui s'est vite imposé comme une clef de voûte de la nuit londonienne.

Naturellement, les acteurs de la vie nocturne ont lancé une pétition pour la survie du club. Dans cette dernière, ils appellent notamment à ce que les autorités revoient leurs décisions autour de la législation imposée au Dance Tunnel et cherchent également une solution économique viable pour sa survie. Un texte que vous pouvez signer par ici et qui rappelle les heures sombres qui ont touché la capitale française au début de la décennie.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés