Cannes 2013 jour 9 : Rencontre avec Joey Starr

Cannes 2013 jour 9 : Rencontre avec Joey Starr

By Mathilde Kichenama
24 Mai 2013

Avant son live exceptionnel en compagnie de Naughty J et Cut Killer, Joey Starr nous a accordé quelques minutes hier après-midi à la Villa Schweppess. Rencontre avec une des plus grosses pointures du rap français.

Avant son live exceptionnel en compagnie de Naughty J et Cut Killer, Joey Starr nous a accordé quelques minutes hier après-midi à la Villa Schweppes. Rencontre avec une des plus grosses pointures du rap français.

La Villa Schweppes : Pouvez-vous évoquer en quelques mots l'année que vous venez de passer ?

Joey Starr : Pas mal de bonnes nouvelles avec la préparation d'un nouvel album avec Natty. On va faire un album de duo, ce qui va me permettre de refaire de la scène, parce que le grand luxe pour moi c'est de faire ce qu'on veut quand on veut, et là j'ai envie de faire de la scène, donc j'ai arrêté de tourner pour ça. Sinon, autre bonne nouvelle, j'ai fait un film avec Gérard Depardieu, notre Marlon Brando à nous. C'est bien, j'ai vu comment il bossait avec ses grosses mains et sa grosse tête. Et sinon encore une bonne nouvelle avec le film "Colt 45" qui va sortir prochainement et pour lequel je devais juste faire une participation et je me retrouve finalement bombardé premier rôle.

Quel a été le moment le plus fort pour vous ?

JS : La mort de Georges Moustaki.

Parlez-nous de votre programme de l'été ?

JS : Je vais aller à Biarritz pour le BIG Festival dont je suis le parrain et je vais bosser un peu aussi là-bas avec Natty.

Que représente le Festival pour vous ?

JS : Une vitrine surtout. Je comprends aussi, même si j'adhère pas, le caractère sacré des marches, tout ça... mais moi je viens toujours pour du boulot ici soit la musique, soit le cinéma, en alternance.

Quel est votre rapport au cinéma aujourd'hui par rapport à la musique ?

JS : Je mets jamais les deux en balance. Mon premier amour, c'est la musique. Le cinéma m'est tombé dessus, je m'en plains pas, j'adore ça.

Qui aimeriez-vous rencontrer par hasard sur la Croisette, et que lui diriez-vous ?

JS : Robert de Niro pour le remercier d'avoir donné le prix du jury à "Polisse" et pour échanger avec lui sur le film, voir ce qu'il a aimé ou pas, s'il se souvient du film.

La pire phrase d'accroche pour séduire/technique de drague que vous ayez vue (ou vous-même pratiquée) ?

JS : "La vie va ?" je l'utilise souvent pour voir les gens qui comprennent ou ceux qui ont le cerveau congelé. Mais pour draguer ça marche pas du tout. D'ailleurs, je suis un très mauvais dragueur.

C'est quoi votre QG ?

JS : J'en n'ai pas. Mon but avant de mourir c'est de voir le plus de choses possibles, d'être un citoyen du monde pleinement, donc j'aime pas l'idée d'être attaché à un endroit en particulier.

Votre Top 3 des lieux où faire la fête à Paris ?

JS : Chez moi, chez moi et chez moi. Je fais des super before. Sinon, le Parc des Princes pour y fêter les victoires.

Votre meilleur acolyte pour sortir ?

JS : Moi-même déjà et sinon Naughty J.

Où vous trouve t-on à 21 h ?

JS : Chez moi, en slip, derrière les fourneaux en train de préparer à manger.

Et à 6h ?

JS : En train de regarder le plafond avec mon frère.

Votre dernière nuit blanche ?

JS : Hier soir.

A quel DJ confieriez-vous vos nuits ?

JS : Toute la bande de ce soir : Cut Killer, Naughty J , Moody Mike.

La chanson qui vous fera lever de la banquette pour danser ?

JS : "Les Sardines" de Patrick Sébastien.

Le morceau qui tourne en boucle dans vos oreilles en ce moment ?

JS : "Les Sardines" de Patrick Sébastien.

Propos recueillis Monsieur B. à Cannes

Derniers
articles
Les soirées Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés