New

The 8th Continent, le nouveau monde de Natas Loves You

The 8th Continent, le nouveau monde de Natas Loves You

By Yann Guillou
14 Oct 2014

Après "4 ans de maturation", le groupe Natas Loves You dévoile son 8th Continent, un premier album pop aux airs de voyage initiatique. Nous avons rencontré ces 5 amis pour qu'ils nous racontent ce qui peuple leur nouveau monde.

"C'est un album que l'on a eu le temps de voir venir". Et pour cause, Natas Loves You a travaillé The 8th Continent pendant quatre ans, faisant évoluer écriture et style au gré des scènes et des rencontres. Ce n'est pas un hasard si le groupe nous évoque tant le brassage musical et culturel, les mélodies nourries par des influences aussi nombreuses que celles de ses membres : Pierre-Hadrien (chant et clavier), Virgile (basse et chant), Alain (chant et percu), Joachim (guitare) et Joonas (batterie) alimentent à eux cinq la matière créative de leur groupe.

Les textes chantés à trois voix sont écrits à six mains tandis que chacun apporte sa touche à la musique : " Pierre-Hadrien amène la plupart du temps le noyau dur puis, sans formule prédéfinie, chacun apporte un organe, rajoute de la peau dessus... " Jusqu'à créer les onze créatures sonores qui peuplent ce 8th Continent...

"Notre musique a pris plusieurs formes avant de trouver son aspect définitif"

"On voit cet album comme une grosse étape dans notre jeune carrière, précise Virgile. Lorsqu'on a commencé à l'écrire, nous en avions une image précise qui a forcément évolué en quatre ans. Il a pris plusieurs formes avant de trouver son aspect définitif". Une précision qui prend son sens à l'écoute des pistes de ce premier effort, riche d'une production assurée par l'Américain Chris Zane (notamment responsable de certains albums de Passion Pit, Mumford & Sons, Holy Ghost ! ou Friendly Fires).

Pour marier au mieux les influences, Natas Loves You s'est armé de patience et surtout d'une forte expérience de la scène. " Le côté pop complètement assumé est finalement plus jeune que l'album. A l'origine notre musique était beaucoup plus psychédélique, avec des morceaux très longs... Au fur et à mesure, nous avons mélangé ça à notre patte perso, avec nos diverses influences ".

"Il y a plein de façons de faire de la pop"

Porté sur les terres de ce huitième continent imaginaire, le paysage se fait plus fourni , une pop construite qui réserve des surprises et des aspects inattendus. D'un périple mystique en Inde pour Skip Stones aux soirées enfumées de la capitale dans Go or Linger, en passant par les routes poussiéreuses de Marfa au Texas filmées par Larry Clark pour l'hypnotique clip de Got to Belong, Natas Loves You refuse les cases : "Pour l'instant, nous avons créé des portes d'entrée pour que le public viennent écouter notre musique. Le reste de notre album est moins " formaté ", moins structuré" nous confirme Pierre-Hadrien.

De là à les rattacher à la vague psyché-pop actuelle ? "Nous sommes plutôt des hippies... mais sans vraiment l'être. Cet aspect se retrouve dans notre fonctionnement et parfois dans des sonorités un peu étranges, mais nous n'avons pas le côté baroque du psyché".

Natas Loves You le confirme, "il y a plein de façons de faire de la pop". C'est désormais au groupe de convaincre sur scène son public et de l'emmener sur des chemins musicaux qu'il n'attend pas.

Natas Loves You - The 8th Continent (Wagram Music/Cinq7), sorti le 13 octobre 2014

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés