Les totems de Christophe

Les totems de Christophe

By La rédaction
18 Avr 2014

Christophe est un homme qui aime les beaux objets. Petit tour de ces tresors "auxquels il ne peut pas résister".

Les jukeboxes

Parmi les éléments qui attirent le plus l'oeil en arrivant chez Christophe, les très imposants jukeboxes prennent une place non négligeable. Tous sont très stylisés, et chacun des disques qu'il contient à été soigneusement sélectionné par le chanteur : "Sur 78 tours, y a beaucoup de blues, je collectionne les disques depuis une quarantaine d'années. Beaucoup de trucs d'Elvis Presley, de Jerry Lee Lewis ou Little Richard. Dans le blues, j'ai des disques extraordinaire comme ceux de Lightnin' Hopkins ou John Lee Hooker, des tas de mecs qui me plaisent et que j'ai eu par des Américains le plus souvent. Les 45 tours, des trucs un peu rock décadent, avec les Stray Cats, beaucoup d'américains et d'anglais."

Les photos

Chez Christophe, il y a des photos partout. Certaines de lui et son ex-femme, quelques unes issues de sa jeunesse, et une, toute particulière, sur laquelle il figure au côté de Nina Hagen dans les années 80. Ce fut l'occasion de parler avec lui du respect qu'il inspire jusque dans les undergrounds les plus pointus : "Si c'est le cas, c'est vraiment une force. C'est la magie des ressentis. Les punks qui sont avec moi sur les photos, ainsi que certains rappeurs, ont toujours eu pas mal de recherche dans le son. Il y a des différences dues aux générations, mais je crois qu'on se comprend un peu."

Les livres

Le chanteur entretient un rapport plutôt étonnant avec les livres : il en achète beaucoup, mais n'a pas toujours le temps de les lire. Pourquoi ? Parce qu'il les aime en tant que beaux objets, pour leurs aspect précieux, leurs numéros de série : "J'achète pas mal de livres numérotés. J'aime les livres, même si je ne lis pas tout. J'aime avoir le numéro 1 sur 100 du tirage, ça me plaît. J'ai aussi, par exemple, adoré acheter un petit livre de douze photos de Man Ray avec Préface d'André Breton."

Les (belles) voitures

J'ai gagné à Magny Cours sur un prototype Porsche

"Je conseillerais volontiers au gens de se faire les Automedons. C'est au Bourget, en Septembre. C'est un événement que je ne rate pas. Y a la ferraille, des caisses, des veilles Porsches de rêve, des trucs de fous, des années 20...". Christophe aime les belles automobiles et la vitesse, et elles le lui rendent -souvent- bien : "J'ai gagné des Grands Prix ! Quand j'ai couru en 68 et que j'ai gagné à Magny Cours sur un prototype Porsche, c'est parce que je savais que j'étais doué. Je peux le dire pour ça. Je suis venu, j'ai fait les meilleurs temps aux essais, et j'ai gagné. Il se trouve que j'aurais pu continuer si je n'avais pas eu une suppression de permis de conduire de trois ans à cause d'une embrouille que j'avais eu avec les flics sur les Champs Élysées."

Les vêtements

Christophe adore les vêtements, c'est d'ailleurs de là que lui vient sa réputation de "dandy". Il se les fait majoritairement faire sur mesure chez quelques-uns des meilleurs artisans de France : "Je ne sais pas les fabriquer, donc c'est Philippe, chez Masaro, qui réalise la ligne de botte que je lui donne à travers des cartonnés. Le look, c'est quelque chose qui commence dans la tête, pas dans un magasin. Ça fait évoluer dans sa personnalité". L'artiste attache énormément d'importance à la qualité des pièces qui l'habillent. "Il faut que le résultat soit exactement celui que je veux. Contrairement aux musiciens, je pourrais faire ça avec un mec que je n'aime pas mais qui est très très fort dans les détails".

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés