La galerie idéale de Talisco

La galerie idéale de Talisco

By La rédaction
27 Juil 2014

Les musiciens qui ne s'intéressent qu'à la musique ne font jamais de bons musiciens. Alors nous avons interrogé Talisco sur son musée intime.

Cinéma

"S'il fallait un film se serait Le Cavalier Sans Tête de Tim Burton sans hésiter. J'ai dû le voir cent fois. C'est le genre de film d'horreur pour les enfants, j'adore cette idée-là".

"Arnaque, Crime et Botanique. Comédie anglaise complétement farfelue, dans le même genre tu auras Snatch par la suite mais celui conserve une saveur particulière. Ce sont deux gros films que j'adore. C'est grand public mais je suis le grand public".

 

Musique

"Je peux faire grand écart ? Alors ça serait Demon Host de Timber Timbre et Darling de Delegation. C'est vraiment un grand écart mais ça résume bien ce qui se passe dans ma vie. Delegation c'est juste un cliché où tu as envie d'être en décapotable et de hurler yeah et Timber Timbre, on est dans un monde très sensible, très personnel, très à part. ça rassemble des choses intouchables, indés, arty et du grand public. Et j'aime ça. J'aime quand tout est réuni et que tout le monde s'y retrouve un peu".

 

Une ville

"Paris. C'est une ville dingue, inaccessible, tout le monde veut y être. D'un côté c'est très difficile de vivre à paris et d'un autre côté c'est extrêmement agréable de vivre à paris, tu te fais jamais chier. C'est un bijou. Et puis Reno dans le Nevada. Cette ville est folle".

 

Un plat

"Je partirai avec des pâtes à la carbonara. C'est efficace, quand c'est terminé tu n'as besoin de prendre un dessert, ça a du goût, ça n'est pas compliqué à faire et c'est fédérateur".

 

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés