Danny Brown : "Pour faire du rap aujourd'hui, il suffit d'être soi-même"

By Mathilde Kichenama
04 Nov 2013

Danny Brown : @DR

Danny Brown : "Pour faire du rap aujourd'hui, il suffit d'être soi-même"

Le rappeur Danny Brown

Danny Brown : @DR

Danny Brown : "Pour faire du rap aujourd'hui, il suffit d'être soi-même"

Nouvel album Old

On a rencontré le rappeur de Detroit la veille de son concert au Pitchfork Festival. Il nous a parlé de son passé de badboy et de son nouvel album intitulé Old.

Après dix années à faire des mixtapes entre Detroit et New York, le rappeur de 33 ans sort un nouvel album qu'il a mis deux ans à peaufiner. Voix haut perchée, beats électro hypnotiques, on n'a jamais entendu quelque chose de semblable. Le MC aux dents pétées, ancien accro au crack ne renie pas son passé, au contraire, il l'assume et en est fier. Dans Old, Danny Brown est juste lui même et c'est pour cela qu'on l'admire.

Villa Schweppes : Comment avez-vous vécu le succès fulgurant de votre second album XXX que vous aviez dévoilé sur internet ?

Danny Brown : Je venais de signer avec mon premier label Fool's Gold Records quand j'ai sorti XXX. Ça m'a brisé le coeur de le sortir en téléchargement gratuit sur internet mais je n'avais pas vraiment le choix. Il fallait que je me fasse connaître et que je fasse connaître ma musique. Aujourd'hui je n'ai aucun regret.

Vous avez dit que votre album Old marquait réellement le début de votre carrière. Est-ce juste ?

DB: Absolument. Avant Old j'avais de bonnes idées, j'avais des choses à dire mais je ne savais pas comment m'y prendre. Là, j'ai pris deux ans pour travailler cet album, pour raconter mon histoire. On découvre mon vrai moi.

Qu'est ce qui est nouveau dans Old ?

DB: Ce qui est vraiment nouveau dans Old c'est que je fais de l'électro. C'est le genre de musique que j'aime faire en ce moment. Pour le reste, j'ai conservé les mêmes thèmes, c'est qui je suis, je ne peux pas parler d'autre chose (rires) !

Alors vous aimez l'électro ? Qui est votre artiste électro favori ?

DB: Oui, j'écoute beaucoup d'électro en ce moment, j'ai même bossé avec Brodinski. Pour moi le meilleur c'est tout simplement A-Track (DJ canadien qui a fondé le label Fool's Gold Records et travaillé avec Kanye West et Jay Z). Il est aussi bon en hip hop qu'en électro et ses performances sont toujours énormes.

La track "Kush Coma" est un featuring avec A$AP Rocky ? Quelle relation entretenez-vous avec lui ? Allez-vous retravailler ensemble ?

DB: ASAP est un de mes meilleurs amis ! On s'appelle tout le temps pour se raconter des conneries. On fait la fête ensemble et on va même faire du shopping tous les deux. Si on va retravailler ensemble ? Oui, certainement. Mais vous savez, comme on est potes, rien n'est planifié. Ça se fera si on en a envie, si une bonne idée nous vient.

Si vous deviez choisir 3 chansons dans votre nouvel album, lesquelles serait-ce et pourquoi ?

DB : Hmm je dirais "Clean-up", "Lonely" et "Torture" parce que ce sont les morceaux qui racontent le plus qui je suis, de quelle manière mon passé m'a affecté et comment il m'a rendu complètement tordu.

Votre chanson "Express Yourself" parle de twerking. Avez-vous vu la performance de Miley Cyrus au VMA ? Qu'en avez-vous pensé ?

DB: Non, je ne l'ai pas vu mais franchement, je déteste Miley Cyrus. J'aimerais qu'elle n'existe pas ! Vous savez pourquoi ? Parce que j'ai une petite fille qui adorait Hannah Montana. Elle regardait la série tous les jours et portait même les tee-shirts. Aujourd'hui, elle est à un âge où elle commence à s'affirmer et je n'ai vraiment pas envie qu'elle prenne Miley comme modèle. Miley une imposture, elle est fausse et purement fabriquée par le milieu.

Mais pourquoi est-elle si populaire alors ?

DB: Parce que l'industrie de la musique est comme ça maintenant. Les pires artistes sont les plus populaires. J'aurais pu accepter de faire de la merde pour être bien plus connu que je ne le suis aujourd'hui mais j'aime trop ma musique pour ça.

Une dernière question. Pensez-vous que l'on peut être un rappeur sans être un bad boy ?

DB: Bien sûr, il n'y a qu'a voir Childish Gambino (fils de l'acteur Danny Glover), c'est un mec vraiment clean. Pour faire du rap aujourd'hui, il suffit d'être soi-même. Moi je parle de mon passé de dealer, de mes problèmes dans la rue mais parce que c'est ma vie et que j'en suis fier aujourd'hui. Si tu n'as pas vécu des choses de ce genre tu n'es pas obligé de les inventer pour faire du rap. Tu rappes sur ce que tu veux.

Old, sorti le 28 Oct (Fool's Gold / Warner)

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés