Coup, le bar new-yorkais qui se lève contre Trump

Coup, le bar new-yorkais qui se lève contre Trump

By Tawfik Akachar
26 Juin 2017

L'un des derniers bar à cocktails à avoir ouvert dans l'East Village se nomme Coup. Là-bas, l'intégralité des bénéfices est reversée à des associations anti-Trump.

"Coup est un bar à cocktail qui donne 100% de ses bénéfices à des associations qui sont visées par l'administration Trump, ou alors qui ont besoin d'argent pour combattre cette même administration". Voilà comment Ravi DeRossi décrit son établissement ouvert en avril dernier. "Coup", en anglais, désigne un coup d'état, une insurrection civile ou militaire. On croit comprendre pourquoi maintenant...

Un bar new-yorkais comme les autres ?

De prime abord, rien ne différencie vraiment le bar du reste de ses concurrents huppés d'East Village : la carte est plutôt classique, on y retrouve Cosmopolitans, Manhattans (duh!), Screw Drivers et autres Martinis. Les vins et bières viennent compléter le grand nombre de cocktails/mocktails et les prix sont plutôt abordables pour une ville comme New York. La décoration des lieux n'a rien de trop extravagant et le public qui s'y retrouve est large et varié. Bref, le décor est planté.

Coup, le bar new-yorkais qui se lève contre Trump

Coup NYC : les boissons (L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération).

Coup, le bar new-yorkais qui se lève contre Trump

Coup NYC : les boissons (L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération).

Si vous passez y savourer une boisson, il faut que vous sachiez que tous les bénéfices que les patrons du bar font sur les cocktails sont reversés à des associations se battant contre la politique de Trump : accès à l'eau potable, sexisme, racisme, environnement, climat, immigration, sécurité sociale, santé des vétérans, réforme du système pénal, protection des animaux, etc. Autant de causes qui ont fait les titres et qui ont construit la controverse depuis Trump. Et Coup semble tout faire pour rester solidaire.

Un réel engagement politique

Pourtant, la première motivation du bar est politique : c'est explicitement détaillé sur la page Facebook ou le site web de l'établissement où l'on peut même voir, en page d'accueil, un extrait vidéo de "The Great Dictator" de Charlie Chaplin, suivi d'une citation du plus célèbre des Charlots : "Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu'ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples". Difficile de faire plus explicite à une heure où l'Amérique est déchirée entre progrès et conservatisme et est décrédibilisée à l'échelle internationale suite aux récentes ordonnances et décisions de son président actuel.

Régulièrement, l'équipe du bar lance des campagnes de sensibilisations sur un sujet et, pour l'occasion, fait venir des bartenders invités. Des opérations qui ont tendance à avertir le public sur des sujets graves et à sensibiliser ces derniers autour d'un verre et des discussions agréables.

Coup, le bar new-yorkais qui se lève contre Trump

Lizz Winstead, l'une des nombreuses bartenders invités du Coup

Nombreux sont les médias à avoir parlé de Coup : de Jimmy Fallon à Fox News, en passant par CNN. La notoriété de l'établissement est grandissante et son impact, positif. Le second des ses propriétaires, Sother Teague, explique son initiative : "C'est une réaction au régime de Trump [...] je savais que je voulais faire quelque chose, mais je ne savais pas encore quoi. Cependant, tenir un bar, je sais faire".

Ci-dessous, la partie du monologue de Jimmy Fallon évoquant le Coup.

Coup [kôo]
64 Astor Place
East Village, Manhattan
NYC, Etat de NY - Etats Unis
Site web
Page Facebook

Derniers
articles
Bars

Les
pluslus

Lespluspartagés