Benjamin Clementine, l'émotion soul

Benjamin Clementine, l'émotion soul

By Marine Normand
10 Oct 2013

Les habitués de la ligne 2 le reconnaîtront du premier coup d'oeil. Pendant de nombreux mois, le jeune homme à la coupe de cheveux facilement identifiable a charmé notre parcours métro-boulot-dodo de sa guitare et de sa voix puissante.

Agé de 24 ans, Benjamin Clementine a débarqué de son Angleterre natale il y a deux ans pour venir nous enchanter. Ayant débuté la musique très jeune, à l'âge de 6 ans, avec un petit piano, c'est armé de sa guitare (et de son physique plutôt avantageux), qu' il a écumé les couloirs du métro parisien, comme avait pu le faire précédemment Keziah Jones. C'est dans ces dédales sombres qu'il s'est fait repérer par Matthieu Gazier, qui l'a signé pour un EP sur son label fondé avec Lionel Bensemoun, Behind.

Depuis, Benjamin Clementine a fait de la route, et s'est rapidement positionné comme l'une des révélations de cet été, amadouant le public de la Villa Schweppes de Cannes mais aussi sur la scène du festival des Francofolies.

Il est vrai que le timbre de voix de Benjamin Clementine est brut, profond, vibrant, authentique, évoquant les plus grands comme Nina Simone. L'artiste soigne de plus ses textes, comme ses mélodies, n'hésitant pas à aller chercher des influences autant dans la musique classique que dans la soul la plus enivrante. Le jeune homme chante sans concessions, suivant son coeur et ses émotions, et laissant un public un peu déboussolé par ce flot de sentiments.

Le jeune homme va faire parler de lui. Il fera ce weekend la première partie de Sébastien Tellier et fera celle de Woodkid dans son pays d'origine, la Grande-Bretagne. Des rendez-vous à ne pas manquer avec un artiste qui nous chamboule depuis nos trajets quotidiens sur la ligne 2...

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés