"Jmy attendais pas" de Cléa Vincent, notre dernier Guilty Pleasure

By Charles Crost
16 Juin 2016

On laissait tranquillement la française Cléa Vincent frayer son chemin dans le territoire dangereux de la sucrerie synth-pop. Son dernier single brise la glace pour une écoute coupable mais réjouie.

Cléa Vincent a pu sortir deux EP de synth-pop en fausse naïveté sans qu'on ne prenne le temps de s'attarder vraiment sur son compte : en cause, la surcharge d'offre similaire, de laquelle il semblait difficile de l'extraire. Pourtant, son nouveau single "Jmy attendais pas" retient aujourd'hui cette attention que le reste du répertoire n'avait su capter.

Que manquait-il jusqu'alors ? Sûrement un grain qu'elle est allée arracher au meilleur du disco français kitsch, à l'image de Michel Legrand et consorts. Ainsi donc, si le texte risque à nouveau de rendre l'auditeur définitivement francophobe, la bassline référencée est implacable et les gimmicks s'empilent joyeusement sans qu'on ne trouve rien à redire : les ressorts sont huilés depuis presque un demi siècle et la recette est respectée. Preuve que c'est parfois dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs Guilty Pleasures.

On se gardera bien de faire part de cette passion troublante dans les dîners, mais il est certain que, planqué au fond d'un lecteur, ce morceau résonnera dans l'intimité de nos écouteurs de plagistes cet été. Faites donc vous aussi rentrer ce très calorique "Jmy attendais pas" dans vos playlists les plus coupables, juste ci-dessous. En attendant la sortie d'un album sur l'excellente maison Midnight Special Records en octobre prochain.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés