Newsletter
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
© Le Rouge
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
© Le Rouge
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
© Le Rouge
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
© Le Rouge
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
© Le Rouge
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
© Le Rouge
1 / 3
Le Rouge renaît à Pigalle : "On a voulu créer l'endroit où l'on voudrait sortir"
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
La renaissance du Rouge, 77 rue Jean Baptiste Pigalle, 75009 Paris
© Le Rouge
3

Le Rouge renaît à Pigalle : "On a voulu créer l'endroit où l'on voudrait sortir"

Publié le 07/11/2017 à 14:00

Si Le Rouge est un nom connu depuis longtemps du côté de Pigalle, c'est que l'établissement existe depuis des années. Depuis quelques semaines, le nom du club est dans toutes les bouches des noctambules parisiens. Et, apparemment, il y a eu du changement...

Le Rouge est plongé dans les nuits de Pigalle depuis quelques années déjà. Son atmosphère sulfureuse est, quant à elle, et depuis quelques semaines, au centre de l'attention des artistes, musiciens et noctambules branchés de la capitale. Des foules qui tendent à passer ce début d'automne au coeur du quartier historiquement le plus vivant des nuits du Nord de Paris.

Il y a encore quelques semaines, l'établissement était délaissé par les cool kids : sa direction artistique était encore celle de l'ancien Le Rouge. Une musique électronique dépassée qui n'offrait rien de plus à la clientèle locale que ses voisins les plus établis.

On a voulu mutualiser nos réseaux, avec un esprit cool : friends and family

C'est au mois de septembre que s'est amorcée la renaissance de l'établissement. Pour Tao, l'un des trois esprits derrière ce changement fulgurant, l'idée était de faire revenir "une clientèle branchée à Pigalle". L'ancien danseur, aujourd'hui en charge de la direction artistique nous explique : "La musique urbaine était dans nos esprits, évidemment, mais on voulait aussi faire en sorte de délocaliser ces soirées : tous les clubs hip-hop se trouvent sur les Champs-Elysées. On a voulu mutualiser nos réseaux, avec un esprit cool : friends and family".

Tao, l'un des deux directeurs artistique de Le Rouge.
Tao, l'un des deux directeurs artistique de Le Rouge.
© Le Rouge

Ici, on s'inspire plutôt des clubs qui ont cultivé le mystère et fait leur place en matière de notoriété publique. La Mano, Le Silencio, ou Le Baron "à l'époque un peu moins show off" en sont les modèles, dans l'esprit. La nouvelle direction artistique du lieu s'appuie également, à l'instar du Jeune, sur un phénomène culturel évident : la place désormais proéminente dans la culture populaire des musiques dites "urbaines" : "C'était inimaginable il y a encore cinq ans d'amener des gens d'horizons si différents autour [du hip-hop]. Aujourd'hui, il y a assez de matière pour le faire".

De là, est né un pari : réussir à faire revenir régulièrement ces foules d'artistes, de gens de la mode et de musiciens dans l'ancien cabaret. Pour ça, il a fallu créer un cadre dans lequel on voudrait passer un large moment de la nuit : "Il y a beaucoup d'endroits à Paris où l'on aime sortir, mais on a voulu créer un espace où il serait possible de rester du début de soirée au petit matin." Il s'agissait aussi de s'éloigner du cliché des clubs hip-hop de la capitale.

C'est d'ailleurs lors des dernières fashion weeks qu'on a pu noter la différence entre la nouvelle et l'ancienne identité du lieu. Le nouveau Le Rouge a été pris d'assaut en aftershow, entre deux journées de défilés. La rumeur dit même qu'une certaine Naomi Campbell aurait particulièrement apprécié l'identité de ce nouveau Le Rouge.

Le Rouge
Page Facebook
Ouvert les vendredi et samedi
De 23h45 à 06h00
77 rue Jean-Baptiste Pigalle
75009 Paris
En savoir plus :
Lieux, Bars à Paris, Bars et Clubs de France, Pigalle
sur le même sujet
Les cocktails rouge passion Les cocktails rouge passion Cocktails / 05.02.2013