Skip to content

On y était : l’ouverture de La Place, le centre dédié au hip-hop

Ce mercredi 21 septembre se tenait sous la Canopée des Halles l’ouverture du centre dédié au hip-hop, La Place. Kery James, Cut Killer, Dee Nasty, des breakers… On vous raconte cette jolie soirée.

Vous avez certainement dû voir dans Paris quelques affiches placardées et parlant de l’ouverture prochaine de La Place. Il s’agit du nouveau centre dédié au hip-hop installé sous la nouvelle Canopée des Halles. L’ouverture de cet espace est un vrai événement parce que, malgré l’importance du courant dans le paysage culturel français, le manque de moyens dédiés à celui-ci est bien là, comme la timide reconnaissance institutionnelle. Du moins jusqu’à ce mercredi 21 septembre au soir, date d’ouverture non officielle des lieux.

Nous voici donc dès 19h ce soir-là au 10 passage de la Canopée, adresse, elle, bien officielle de La Place. À l’entrée, ça se bouscule déjà mais la bonne organisation permet une certaine fluidité et on pénètre ainsi en moins de 8 minutes chrono. Devant nous, un tapis rouge mène à des escaliers d’où on entend les échos du discours d’agnès b. Cette dernière est la Présidente des lieux et ça ne nous étonne pas tant que ça : on connaît l’attrait de la créatrice pour la culture street et on se souvient notamment de E.G., sa collab’ avec LE plus grand graffeur, O’Clock.

agnès b. lors de la soirée d'ouverture de La Place mercredi 21 septembre 2016

agnès b. lors de la soirée d’ouverture de La Place mercredi 21 septembre 2016

En face d’elle, se presse – de toute évidence – tout le gratin du hip-hop français (parisien ?) : DA rap de major, rappeurs, breakers, graffeurs… Bref, le mélange parfait (et attendu) est bien là. Cela dit, d’autres personnes – des non professionnels, elles – sont aussi là pour voir se produire tous les artistes bookés. De bien jolis noms comme vous pourrez le constater…

C’est Dee Nasty, du haut de ses 56 ans, qui ouvre le bal et commence à jouer (sur vinyles), ou plutôt scratcher. On avoue qu’on n’est pas habitués à ce genre d’exercice mais on ne peut que saluer l’artiste qui “performe” depuis bien avant votre naissance (son premier album date de 1984, quand même). Devant lui, une bande de breakers (dont une fille) improvisent une bataille de moves devant un public fasciné (nous compris). Cool ambiance !

Cut Killer prend ensuite la relève. Le Marocain a les yeux fixés sur son Serato et manquera de voir un fan en transe et les bras constamment en l’air (voir ci-dessous).

Lors du set de Cut Killer pendant la soirée d'ouverture de La Place le 21 septembre 2016

Lors du set de Cut Killer pendant la soirée d’ouverture de La Place le 21 septembre 2016

Pourtant, malgré les efforts du DJ, la piste se videra assez vite. En effet, tout le monde préfère s’engouffrer à l’intérieur du “Grand Studio” situé un peu plus loin, au même étage. La raison de ce mouvement de foule ? C’est une certaine Juliette qui nous l’explique sur la scène dudit studio : “La soirée ne fait que commencer. On va avoir la chance d’écouter de grands artistes français et internationaux”. En l’occurrence Alpha Wann, Hello Panam, Raekwon et… Kery James qui est le premier à monter sur scène. La légende Alix Mathurin et son rap dit “conscient ” fait taire tout le monde en entamant son titre “Douleur ébène”. Le silence est total et les invités littéralement envoûtés.

Kery James en live lors de la soirée d'ouverture de La Place le 21 septembre 2016

Kery James en live lors de la soirée d’ouverture de La Place le 21 septembre 2016

Kery James en live lors de la soirée d'ouverture de La Place le 21 septembre 2016 - Photo 2

Kery James en live lors de la soirée d’ouverture de La Place le 21 septembre 2016 – Photo 2

Trop ? À 22h, alors que la soirée est loin d’être terminée, la salle est quasiment vide et on finit donc par discrètement s’esquiver. La Place aura été très sage ce soir mais peut être ne s’agit-il que du calme avant la tempête qui nous attend ce samedi 24 septembre, date d’ouverture officielle des lieux ? On vous laisse aller vérifier ça par vous-même…

Le plus de la soirée : Un line up à la hauteur du projet : XXL.

Le moins : Tout le monde s’est sagement couché avant minuit. On a connu plus ” folle ” soirée d’ouverture…

La phrase de la soirée : Un garçon à son copain, devant le live de Kery James : “Oh la vache, Kery !”

La rencontre de la soirée : Nadim de Casabey venu en repérage pour une de ses prochaines soirées ? Réponse très vite !