New

La Caïpirinha, boisson brésilienne aux nombreuses histoires

La Caïpirinha, boisson brésilienne aux nombreuses histoires

By Brice Reiter
26 Juil 2021

C'est un cocktail qui nous renvoie forcément au Brésil, à ses traditions, à son folkore. La Caïpirinha a son histoire propre, ses origines, ses anecdotes, avant d'être devenue la boisson alcoolisée nationale du territoire brésilien. On vous en dit plus... suivez le guide !

La Caïpirinha : une histoire de remède

Lorsqu'on se penche sur l'histoire d'un cocktail, il est souvent difficile d'y distinguer le vrai du faux. Néanmoins, la documentation concernant la Caïpirinha semble se mettre d'accord sur un point : le cocktail est né en Amérique du Sud.

En effet, ce serait au Brésil que l'on trouve les premières traces de la Caïpirinha. Une boisson élaborée à partir des mêmes ingrédients aurait été utilisée dès le milieu du XIXème siècle à des fins curatives lors de la 3ème grande pandémie de choléra.

D'autres faits situent l'origine du cocktail à Sao Paulo, en 1918, lors de l'épidémie de la grippe espagnole. La boisson aurait été utilisée comme traitement pour traiter cette maladie virale.

Cependant, les versions sont encore très discutées puisque certains parlent d'une apparition du cocktail bien plus tôt sur le territoire brésilien. Proche de la batida de limao (une boisson au jus de citron vert), il serait plus pertinent de dire que la Caïpirinha est le résultat de plusieurs méthodes de préparation.

 

La Caïpirinha, boisson brésilienne aux nombreuses histoires

Cocktail brésilien - La Caïpirinha ou Caïpi

La Caïpirinha, un cocktail né dans la rue.

Au Brésil, les esclaves et les ruraux avaient pour habitude de consommer un jus de canne à sucre bouillie, appelé le garapa. Ce liquide était extrait de la canne lors de la coupe par les travailleurs des champs.

Si ce même jus est fermenté puis distillé, on obtient une eau-de-vie de sucre de canne, que les esclaves brésiliens appelés le cachaça, un alcool blanc paysan, organique et naturel, issu de l'agriculture brésilienne. Le cachaça est aujourd'hui l'alcool de base du cocktail.

Lors des fêtes et rituels, les ruraux et esclaves mélangeaient les deux substances en y ajoutant d'autres ingrédients, comme des épices ou des fruits, donnant naissance aux "batidas", nom donné aux cocktails brésiliens à base de cachaça, de jus de fruit et de sucre... En y ajoutant du citron vert (aussi appelé "batida de limao"), on obtient la recette du Caïpirinha... une longue histoire de mélanges, de fêtes et de traditions brésiliennes donc...

La cachaça est l'aguardiente (littéralement "eau de vie") de canne à sucre produite seulement au Brésil. En d'autres termes, c'est l'eau de vie de canne à sucre brésilien, formellement inscrit dans la législation brésilienne et protégée depuis par un décret.

Aujourd'hui, la Caïpirinha est devenue un symbole au Brésil, elle est l'une des boissons alcoolisées les plus consommées de ce territoire.

La Caïpirinha, boisson brésilienne aux nombreuses histoires

Caïpirinha ou Caïpi - Le cocktail brésilien

Que veut dire Caïpirinha ?

Caïpirinha, Capirina, Caipirigna ou "Caïpi" pour les français... il est parfois difficile de se rappeler de l'orthographe exacte de ce célèbre breuvage brésilien.

Tout comme les ingrédients du cocktail, les étymologies se mélangent et se diluent. On trouve un tas de significations aussi intéressantes que loufoques sur Internet, mais pour couper court aux éternels débats sur l'origine du nom, il est bien portugais et ça s'arrête là.

Créé par les paysans, son nom tirerait son origine de caïpira, qui signifierait péquenaud en portugais. Caïpirinha signifierait alors littéralement petite caipira ou petite péquenaud, ou encore "petite rustique".

La Caïpirinha, boisson brésilienne aux nombreuses histoires

La Caïpirinha - Le cocktail du Brésil

Connaissez-vous toutes les déclinaisons de la Caïpirinha ?

La Caïpirinha possède de nombreuses variations avec des noms sensiblement différents. De ses versions sans alcool à ses compositions plus diversifiées, connaissez-vous toutes les recettes du cocktail brésilien ? Faisons le tour.

La virgin caïpirinha

C'est bien sûr la version sans alcool du cocktail. On utilise généralement de l'eau tonique ou gazeuse pour remplacer l'alcool.

La caïpifrutas

On parle de caïpifrutas lorsque l'on remplace le citron vert par un autre agrume ou un autre fruit (d'origine brésilienne). Habituellement, on utilise le guarana, l'acérola, la mangue, la fraise, le maracuja, ou encore le fruit de la passion.

La caïpirissima

La caïpirissima est la cousine germaine de la caïpirinha, à la seule différence que la cachaça est remplacée par du rhum agricole. Cette version est également très consommée au Brésil.

La caïpiroska

Rien qu'au nom, on devine tout de suite ce que contient le cocktail. Oui, c'est la version russe de la Caïpirinha. Pour la préparer, c'est très simple : il faut changer la cachaça par de la vodka.

La barrinha à la Barra de Santiago

C'est la version salvadorienne du Caïpirinha. Dans cette république d'Amérique latine, on préfère la boisson brésilienne avec des produits de la région. C'est ainsi qu'on remplace la cachaça par le "guaro", une eau de vie locale réalisée à base – là aussi – de canne à sucre. Et, à la place du citron vert, on utilise le citron mandarine.

La caïpisake

Tout est dans le nom. C'est la version japonaise de la Caïpirinha. On remplace seulement la cachaça par du saké.

La grapparinha

On pourrait dire cette fois que c'est la version italienne du cocktail brésilien. On change la cachaça par la grappa et voilà, on obtient la grapparinha. Les possibilités sont infinies, finalement.

Ou même sous forme de créations surprenantes

En guise d'illustration, on se souvient de l'incroyable création du Bar Baudelaire à Paris qui avait réinventé le cocktail Caïpirinha, en transformant la boisson en un ballon pour célébrer un autre grand symbole du Brésil, le football.

La Caïpirinha, boisson brésilienne aux nombreuses histoires

Les différentes recettes du cocktail La Caïpirinha

Infos insolites sur la Caïpirinha

La société internationale des barmen a inscrit le cocktail brésilien sur la liste des 7 merveilles dans la catégorie "cocktails".

La journée nationale de la cachaça est le 13 septembre, au Brésil.

Le pays produit plus d'1,2 milliards de litres de cet alcool par an. ⅓ de cette production brésilienne est exportée outre-Rhin, sur le territoire allemand.

La Caïpirinha est également un cocktail très peu calorique, il contient entre 100 et 150 calories par verre.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Derniers
articles
Cocktails

Les
pluslus

Lespluspartagés