Venice Beach vous offre un mix qui sent le sable chaud

Venice Beach vous offre un mix qui sent le sable chaud

By Charles Crost
06 Fév 2015

Hédonisme estival et qualité musicale peuvent-ils faire bon ménage ? Les Parisiens Venice Beach se dandinent au point de rencontre entre fête pour tous et production intelligente.

La scène Nu-Disco, Deep House ou Italo n'a plus trop la cote ces derniers temps : en cause, un manque de créativité et, parfois, une pauvreté qui n'arrive plus à tromper le public. Ceux qui réussissent à toujours faire vibrer sur des basslines synthétiques et danser sur des rythmiques discoïdes sont généralement passés dans le circuit indie et poussent maintenant vers des choses plus cosmiques.

Venice Beach a livré son âme au clubbing en maillot que boude généralement les mélomanes. Le duo, en effet, est là pour faire danser sur le sable, mais n'a pas pour autant l'intention de vous infliger une énième guitare folk sur beat house à l'allemande, cette formule "miracle" qui, disons-le, commence à lasser tout le monde.

Ces deux baroudeurs de platines en plein air (réguliers au Wanderlust, où aura lieu la release party de leur nouveau maxi chez Nang ) reviennent aux basiques en apportant ce qu'il faut de dignité à la Nu Disco pour qu'elle reprenne un peu de vitalité. On a voulu en savoir plus sur ces types qui vouent leur existence aux booty qui se déhanchent et aux vacances d'été quand tout le monde prêche les souterrains et autres caves à techno noire.

On leur a donc posé quelques questions, dont vous lirez les réponses en écoutant la mixtape qu'ils vous ont dédiée...

Villa Schweppes : Vous faites une musique de fête, qui évoque la plage, un paysage ensoleillé... Comment réussit-on à transposer ce genre d'images universelles sans tomber dans une musique cliché type house allemande à guitare folk etc... ?

Venice Beach : Tout est une question de choix le synthétiseur aujourd'hui nous avons préféré mettre en avant la synthèse FM. C'est qui correspond certainement le mieux avec un côté 80. C'est un choix de son passé, cristallin, qui donne justement cette ambiance, cette illusion d'une plage ensoleillé par exemple. Concernant le texte si tu évites de parler d'extraterrestres c'est tout de suite plus facile de ne pas virer au kitsch!

Justement, quel est le meilleur spot pour jouer/danser sur un morceau de Venice Beach ?

Venice Beach : Idéalement c'est un endroit où on peut danser devant un coucher de soleil en maillot de bain. Ca pourrait très bien être à Los Angeles évidemment mais également en Asie ou sur nos côtes françaises. Mais concrètement, on pense au Wanderlust, qui est certainement pour nous le meilleur spot, avec cette terrasse incroyable, le coucher de soleil donnant sur la Seine et notre son en guise d'ambiance!

Venice Beach, c'est aussi tout un héritage 80. Comment appréhende-t-on la musique de danse de cette époque ? Vous utilisez parfois des guitares rococos par exemple. Qu'est-ce qui décide spécifiquement l'usage de tel ou tel emprunt sonore ?

Venice Beach : On a un son de plus en plus pop et la pop 80's est celle qu'on préfère. On regarde et on analyse cela de près. C'est justement un choix d'instruments précis qui permet de nous amener dans cette époque. Des synthétiseurs assez spécifiques, des guitares avec des amplis assez précis avec un son assez clair, un peu à la Chic, juste ce qu'il faut de reverb...

Presentez-nous votre mix en quelques mots

Venice Beach : Ce mix c'est une de nos facettes, c'est certain ! Tu es sous l'ambiance Balearic avec cette pointe de house et de disco qui définit parfaitement le mouvement Nu Disco dont nous faisons partie ! Un moment de décontraction, de bien-être et de danse.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés