Vamos à la plagiat : Pharrell réchauffe

Vamos à la plagiat : Pharrell réchauffe "Blurred Lines" pour offrir un tube de l'été à Usher

By Mathias Deshours
09 Juil 2014

En musique, rien ne se perd, rien ne se crée : tout se plagie.

Il y a une rumeur voulant que Pharrell débute tous ses titres de la même manière. C'est vrai. Aussi, parfois, il les conclut de la même manière. C'est vrai. Et parfois, le chanteur/compositeur/producteur/designer a l'imagination stérile, ça arrive, alors papier calque en main, il (re)produit ses grandes victoires de la musique.

Robin Thicke réunissant l'apanage de 530 belles ventes de son album Paula en une semaine au Royaume Unis (un pays de goût, une nouvelle preuve), Pharrell opte cette fois-ci pour un poulain aux hanches plus solides en la personne d'Usher. Léger problème, ce "She Came To Give It To You" reprend dans les grandes lignes le "Blurred Lines" produit pour Robin Thicke. Et si, bien entendu, les deux morceaux ne sont pas jumeaux, le lien de parenté est quand même très fort chez un Pharrell qui sait semer le hit sans radoter.

Pensez à "Blurred Lines", puis pensez à "Happy", puis pensez à "Drop It Like It's Hot", Pharrell ne se paraphrase jamais. Sauf ici, où, mauvais signe, on peut s'amuser à un jeu des sept différences. Néanmoins c'est suffisamment gavé d'autobronzant pour traverser l'été sans vous faire déglutir votre mojito.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés