Une année de musique en France, de Christine and the Queens à JC Satan

Une année de musique en France, de Christine and the Queens à JC Satan

By Charles Crost
26 Déc 2014

Alors que tout le monde fait ses tops, on prend le temps de revenir sur les grandes tendances qui ont marqué la musique française cette année.

2014 a été une excellente année. Qui peut sérieusement en douter ? On a passé un an à suivre de près les faits et gestes de nos compatriotes, au point de remplir nos lecteurs MP3 presque exclusivement de musique du coin. Dans toutes les scènes, il y a eu de profondes métamorphoses qui, c'est certain, sont allées vers le meilleur.

La tendance principale va vers le mieux

Qu'on aime ou pas une artiste comme Christine & The Queens, son explosion cette année au sommet des charts doit être saluée. En effet, mieux vaut adopter une posture arty et tenter, adroitement ou non, de faire passer des choses que de rester muet en attendant la pluie de royalties.

Dans la même idée, des types comme Perez essaient des choses entre bluettes catchy et synthétiseurs et peuvent aboutir à des resultats passionnants. On pense aussi à la scène "tremplin", Feu! Chatterton ou à certains groupes de labels comme Entreprise notamment : ces artistes sont susceptibles d'ouvrir de belles portes pour leur public.

Références
Christine & The Queens - Chaleur Humaine
Perez - Gamine
Feu! Chatterton - EP
Grand Blanc - EP

La scène garage rock s'est (enfin re-)structurée

Depuis les années 60, la scène garage rock n'a jamais cessé d'exister dans les bas fonds de la capitale. Mais aujourd'hui, quelque chose semble avoir changé. D'abord, un renouvellement des figures clés du mouvement : des soirées comme les Psychotic Reaction ou celles de Gone With The Weed, des labels comme Howlin' Banana, Azbin Records, Retard Records ou encore RPUT Disques sont au centre de toutes les attentions.

Les groupes fourmillent partout en France et plus seulement dans les caves parisiennes. On croise dans des salles comme la Mécanique Ondulatoire ou l'Espace B les Marseillais de Departure Kids, les Melunois de Pain Dimension, les Rennais de Sapin et tant d'autres. Des groupes de kids (ou du moins de nouveaux venus) nourris aux guitares virevoltantes prennent d'assaut le territoire et surtout, comme il est courant dans ce mouvement, se vendent très bien à l'étranger. Un nouvel élan salvateur et désormais porté par des structures solides.

Références :
Psychotic Reaction
Gone With The Weed
Howlin' Banana
Azbin Records
Retard Records
RPUT Disques
Departure Kids – On The Go
Pain Dimension – 7''
Sapin – Wrong Way

Le grand schisme pop

Alors que les horizons pop étaient depuis quelques temps couverts par la synth-pop à Microkorg, il semble aujourd'hui qu'on soit face à deux courants. Le premier, et sûrement celui qui est devenu le plus "important", découle de l'entêtement heureux de groupes nés dans les années 2000. Sous l'impulsion d'Aquaserge d'une part et d'un virage pop crucial du label Born Bad Records, la pop psychédélique ou "libre" est en plein explosion. Moodoïd sur les plateaux télés, Dorian Pimpernel à Rock en Seine, A l'Amitié dans les Inrocks, Julien Gasc, Forever Pavot... Guitares célestes, rythmiques alambiquées, audace de production, harmonies de voix, chant en français : c'est l'une des grandes réussites de l'année. Surtout, ces derniers mois, il faut noter la prise d'importance louable des compilations La Souterraine / Mostla Tapes. Nous parlions ici plus en détail de ce mouvement.

Dans l'héritage de la vague précédente – la pop vulgairement 80 – se sont aussi affirmés quelques nouveaux noms tandis que d'autres ont pris une importance inédite. A la différence de ce que nous a offert la France du début de la décennie, plus question de faire des bluettes simplettes à synthés. Tamara Goukassova a ainsi offert un très bel EP sur Alpage Records, électronique, sensible et rêveur. Remi Parson est sorti du bois avec quelques premiers morceaux magnétiques avant un album à venir en tout début d'année prochaine. Surtout, La Féline a sorti un album superbe qui en fait la figure de proue de cette pop wave, digne et surtout réussie.

Références
Aquaserge – A l'amitié
Moodoïd – Le Monde Möö
Dorian Pimpernel – Allombon
Julien Gasc – Cerf, Biche et Faon
Forever Pavot – Rhapsode
La Souterraine – Antologie
Tamara Goukassova – A Sit With No View
Remi Parson – Precipitations
La Féline – Adieu l'Enfance

Les méchants et les corbeaux s'internationalisent et s'affirment

Wave, toujours, mais plus dure, musique noise, rock furieux, punk violent, shoegaze viril : les "méchants" - categorie fourre tout s'il en est - gagnent aussi du terrain et, surtout, s'internationalisent. J.C. Satàn vient par exemple de signer un 45 tours – étonnement doux – sur le label de Ty Segall et Jacco Gardner : Trouble In Mind. EDH, la leadeuse de la maison aventureuse Lentonia Records, est allée faire un tour aux Etats Unis avec Camilla Sparksss. Dans le même temps, des labels français comme Anywave ou Stellar Kinematics signent (et vendent) à la pelle des projets étrangers audacieux.

Jessica93 ou T.I.T.S. ont aussi écrasé la concurrence, laissant les larsens et la distorsion s'emparer de Rock en Seine et des bacs à disques. Leurs disques, les Dead Mantra les ont tous écoulé en deux semaines : Nemure est incontestablement la preuve qu'on peut faire un shoegaze nerveux et tranchant tout en passionnant les foules. Que dire aussi du buzz mi-blague mi-fanatisme de Cobra ? Et du side-projet hardcore de Petit Fantôme, Torse Bombé ? Du succès populaire de Cheveu ?

Références :
J.C. Satàn – Italian Summer
EDH – Lava Club
Various – Wavecore 3
Plurabelle – Phantom Pyramid
Jessica93 – Rise
T.I.T.S. - LP
Dead Mantra – Nemure
Cobra – Les Clefs de l'Inquietude
Torse Bombé – Torse Bombé
Cheveu - Bum

Quand le clubbing s'offre (presque) entièrement à la noise

2014 a vu la musique de club enterrer l'hédonisme pour se consacrer pleinement à la techno dure, à des degrés variés. La tendance est à lier avec une exigence nouvelle des danseurs. Dement3d, le label du résident Concrète François X, a sorti 4 disques passionnants (DSCRD, Ligovskoï...), quand In Paradisum s'est affirmé comme la référence électronique en matière d'agressivité virtuose : de Somaticae à Extreme Precautions, ils sont passés maîtres dans l'art de la noise. La techno, et c'est un mouvement mondial, abandonne de plus en plus le dancefloor pour proposer des disques très radicaux, plus vraiment dansant à proprement parler.

Certaines très belles structures sont nées cette année, à l'image d'Unknown Precept, maison française en pleine migration vers Berlin. A-tranquility, du français Maoupa Mazzocchetti, restera l'une des sorties les plus excitantes de l'année dans cette scène. La techno lassera, c'est certain, les auditeurs lambda d'ici un an ou deux, mais les avancées de cette année ont posé les bases d'une scène durable, quel que soit le sens du vent. Low Jack ne s'y limite pas à travers son label Gravats, sur lequel il a sorti la mixtape french-funk Quartier Choc de Zaltan. L'écurie ClekClekBoom a même envoyé sa musique de danse dans des territoires plus rugueux à travers l'excellent EP de Nice Seeing You de Jean Nipon. Fin de Siècle tient ici le rôle d'outsider, peu actif dans les milieux clubs et pourtant label de trois excellentes sorties techno : Paulie Jan, Clarence Rise et Leave Things.

En bons contradicteurs, les gars de la clique Vertu ont beaucoup fait parler d'eux, d'Evans à Neue Grafik jusqu'à 123MRK et Hybu. Plus côtés dans la presse étrangère que dans la presse française, ces jeunes gens ont montré à travers des EPs comme Pris ou Versatile/Secret Secret qu'ils en avaient sous la pédale. Dansant aussi, mais plus rythmique, la passion de l'écurie Sound Pellegrino pour le concept des "tools" (éléments musicaux disloqués à recomposer avec des platines) se propage doucement, et on sent ainsi un interêt nouveau pour cette pratique crossover, entre live et DJ set.

Références :
DSCRD – Panopticon
Ligovskoï – Dilip
Somaticae – Pacurgis
Extreme Precautions – I
Maoupa Mazzocchetti – A-tranquility
Zaltan – Quartier Choc
Jean Nipon – Nice Seeing You
Paulie Jan - Trunkenstein
Leave Things - Atonement
Clarence Rise - Totem
Evans – Cassandra
Neue Grafik – Pris
123MRK – Versatile/Secret Secret
Various - Raw Club Material

Quelle année !

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés