Un cocktail pour lutter contre le harcèlement

Un cocktail pour lutter contre le harcèlement

By Antoine RUIZ
15 Août 2019

Certains bars ont trouvé l'astuce idéale. Il est désormais possible de vous débarasser d'un.e personne trop insistant.e dans certains établissements en commandant un certain cocktail fictif...

Vous êtes tranquillement en train de goûter l'un de vos cocktails préférés dans votre bar favori du moment lorsqu'une personne vient vous forcer la main. Malgré les refus, elle insiste. Vous arrivez à saturation. Comment faire pour vous sortir de ce pétrin ? Pas de panique ! Il existe désormais tout un système de codes secrets, basé sur des cocktails fictifs anti-harcèlement.

Tout a commencé au Meltdown, un bar branché gaming et e-sport situé à Rennes, qui a décidé de prendre les choses en main pour lutter contre le harcèlement au sein de son établissement. Sur le compte Facebook du lieu on pouvait lire : "Dernièrement, il nous a été remonté qu'en plusieurs occasions des clientes ont été victimes de harcèlement par un client qui, malgré le refus de vouloir communiquer et une mise en garde, a insisté. Que ces clientes soient rassurées, cette personne n'est plus admise parmi nous. Notre établissement ne tolère pas ce genre de comportements. Malheureusement, il est parfois compliqué de le remarquer, ou encore de venir le dire de vive voix ou même discrètement".

Par la suite, le bar proposait sur sa carte un tout nouveau cocktail baptisé "Œil d'Horus", dont le nom fait référence à un symbole de protection dans la mythologie égyptienne. Inutile de demander les ingrédients qui le composent, cette boisson n'existe pas. On peut en revanche la commander au bar pour alerter le personnel si l'on est victime d'un comportement déplacé ou de harcèlement. Une affiche dans les toilettes informe la clientèle de ce système. Pour faire simple, ce cocktail fonctionne comme un signal d'alarme envoyé au barman qui se charge alors de vous sortir de cette situation désagréable.

Un mouvement qui se répand de plus en plus

Cette technique n'est pourtant pas vraiment nouvelle. À Rouen, un collectif féministe a initié l'an dernier l'opération "Angela", à laquelle plus d'une vingtaine d'établissements ont adhéré. Comment ? En apposant affiches et stickers pour inciter les femmes victimes de harcèlement à prononcer ce mot pour être secourue. Aux États-Unis, depuis quelques années, certains bars ont comme équivalent à l'Œil d'Horus un cocktail baptisé "Angel Shot", tandis qu'au Québec, il prend le nom de "Angelot".

Ces initiatives ne sont pas sans rappeler une célèbre campagne anti-harcèlement lancée en 2016 dans les bars de Lincolnshire en Angleterre. L'idée était assez simple : dans la rue, une personne se sentant suivie, harcelée ou en danger pouvait entrer dans un bar et demander "Angela".

Boire un bon cocktail, c'est bien, le faire en toute sécurité, c'est mieux !

Derniers
articles
Unexpected

Les
pluslus

Lespluspartagés