Thylacine à la Villa Schweppes : De Cannes à Moscou...

Thylacine à la Villa Schweppes : De Cannes à Moscou...

By Yann Guillou
15 Mai 2015

Honneur à Thylacine, le petit prodige de l'électronique, pour inaugurer nos rencontres cannoises. Jeudi 14 mai, il ouvrait la série de concerts programmés à la Villa Schweppes de Cannes. L'occasion de parler de son nouveau projet... qui va l'emmener au fin fond de la Russie !

Villa Schweppes : C'est ta première fois à Cannes ?

Thylacine : Non je suis venu il y a deux ans avec des copains qui travaillent dans le cinéma. C'est plutôt cool de revenir en professionnel, après y être allé en mode touriste !

Villa Schweppes : Tu en as gardé un souvenir précis ?

Une soirée à la Villa Schweppes justement, c'était sur la plage, une soirée hyper cool. Avec notre bande de potes qui n'est pas spécialement VIP, on faisait un peu tâche mais c'était vraiment bien ! Je me souviens d'un concert génial de la Femme. Celui des Naive New Beaters avait été annulé au dernier moment, les gendarmes étaient venus à cause des nuisances sonores, trop d'ambiance !

Villa Schweppes : Parlons un peu de ton actu : tu pars bientôt en Transsibérien, c'est bien ça ?

Je pars même mercredi prochain ! Le concept de ce voyage, de Moscou à Vladivostok et qui va durer deux semaines, est de composer dans le train. Je pars avec mon matériel, tout en format réduit, avec mes micros pour enregistrer le maximum de son dans le train. L'idée est aussi d'enregistrer les gens, d'aller voir plein de monde, de les faire collaborer sur ce mini album. A chaque étape, on va faire pas mal de rencontres.

J'aime que mes morceaux soient influencés de différentes rencontres, métissages, événements.

Villa Schweppes : C'est un projet qui va inclure de l'image ?

Oui, on a France Télévisions qui nous soutient là-dessus. Je pars avec une équipe vidéo qui va réaliser une dizaine d'épisodes sur les différentes étapes, les rencontres, les moments de créations, les galères. Ainsi on sortira un mini album et en parallèle ces épisodes illustrés par des morceaux.

Villa Schweppes : Ton dernier clip "Mountains" pourrait presque être un préambule à ce voyage...

Exactement, la Bulgarie (où le clip a été tourné, ndlr) c'est un peu sur le chemin pour faire tout ce périple. C'est comme la première étape. J'ai vraiment envie de raconter des choses. C'est un projet que j'ai écrit il y a deux ans et qui, au fil des rencontres, est devenu de plus en plus gros.

Villa Schweppes : Le fait de créer ton label Intuitive Records participe à tout ça ?

Exactement, c'est une structure qui nous permet de monter plein de choses comme le Transsibérien. Pour faire un projet comme ça, personne n'est hyper chaud au départ ! Créer son propre label, c'est se donner la liberté de mettre en avant ce genre de projet.

Villa Schweppes : Tu en attends quoi de ce voyage à travers la Russie ?

Je sais dans quel état d'esprit je suis actuellement. Et je n'ai pas envie de faire un truc expérimental planant. J'ai envie de faire de vrais morceaux, quitte à faire de gros morceaux pop... C'est mieux quand il y a une histoire derrière. Mon but est vraiment de composer de bons morceaux. Et ça sera dans tous les cas dans la continuité de ce que je fais.
Il y a quand même une grosse influence du classique et des ballets en Russie, c'est un aspect qui va probablement être pris en compte.

Villa Schweppes : Thylacine en 3 mots, c'est quoi ?

Un côté trip-hop...
Un côté minimal, allemand...
Un côté chelou avec influences un peu classique, un peu jazz.
C'est ça pour moi !

Villa Schweppes : Et pour terminer, la Villa Schweppes à Cannes c'est...

Du parquet en bois - j'ai toujours marché sur du parquet en bois à la Villa Schweppes ! - et plein de cocktails plutôt cool !

Thylacine à la Villa Schweppes : De Cannes à Moscou...

Thylacine à la Villa Schweppes 2015 à Cannes

Derniers
articles
Les soirées Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés