Skip to content

“Stare” : Prince est capable de tout, c’est même à ça qu’on le reconnaît

Basse slappée, ensemble de cuivres à la papa : Prince est de retour avec un titre funk des familles, “Stare”.

Prince fait exactement ce qu’il veut, au moment précis où il en a envie, et on ne trouvera pas un employé de maison de disque, du stagiaire au DA, capable de lui imposer quoi que ce soit : dès 1993, il fut un pionnier dans cette vague de stars qui ont envoyé bouler leur major pour créer leur propre structure sur-mesure.

Voilà ce qui permet à l’icône groove de lâcher sans plus de sommation sa nouvelle bombe en plein 30 Juillet – sans aucun doute l’un des jours les moins palpitants (et suivis) de la saison. Artistiquement, il en va de même : qui oserait encore, en 2015, lâcher une aussi grosse basse slappée ? De la mélodie à la prod, cette bassline sonne comme une démo d’un logiciel de musique de 2004, mais Prince n’en a cure, il est totalement là pour le funk.

Totalement là pour le funk

Comme cet ensemble de cuivres ultra cliché ou l’appel du refrain par une guitare en cocotte phasée vue 200 000 fois : Prince est hors du temps, hors du monde, et le pire c’est que ça fonctionne. On en vient à se demander si ce track, balancé en ce mois de Juillet, n’est pas un bien plus gros bras d’honneur à l’établishment musical que n’importe quel disque de punk.

En même temps, c’est un habitué. Un professionnel de la communication aurait sauté au plafond quand, par exemple, il avait lâché en même temps deux albums complètement différents en 2014, Art Official Age et Plectrumelectrum. Avec ce filou, vous ne serez décidément jamais au bout de vos surprises.

Le track “Stare” n’est pour l’instant disponible que via Spotify.