4zvefR3TlYM

Soul Train, le berceau de la danse contemporaine

By La rédaction
11 Oct 2013

Imaginée en 1970 par une chaine de Chicago, Soul Train a accueillie pendant de nombreuses années le meilleur de la Soul...et le meilleur de la danse. Portrait d'une émission culte, qui a laissé des traces sur le dancefloor !

Si vous cherchez la source de tous les petits déhanchés que vous exécutez sur la piste de danse, il se peut que vous la trouviez en regardant des vieilles émissions de Soul Train. Imaginée en 1970 à Chicago, Soul Train, diffusée tous les samedis matins, était l'une des premières émissions qui visait un public noir. Animée et produite par Don Cornelius, qui quittera ses fonctions de présentateur en 1993, elle accueille sur son plateau des artistes Soul et Rythm and Blues. Mais attention, pas n'importe qui : on y a vu les Jackson Five, Marvin Gaye, mais aussi Snoop Dogg ou Elton John. Du gros niveau.

Souvent copiée, jamais égalée, le petit plus de l'émission était évidemment les danseurs se déhanchant autour des musiciens, et qu'on présentait sous le nom de "Soul Train Gang". Premièrement recrutés par audition, il faudra ensuite être coopté par l'un des danseurs de l'émission pour intégrer la Dream Team. Parmi eux, de nombreuses figures marquantes (on compte aussi Carmen Electra et Nick Cannon, le mari de Mariah Carey), qui ont su imposer leur style, aussi vestimentaire (pattes d'eph' et coupe afro) que chorégraphique. La danse du Robot (mais si, vous savez, celle que vous faites mal avec les mains), ainsi que le Waacking, seraient nées sur le plateau de Soul Train. Elle connaitra d'ailleurs son apogée dans le milieu des années 70, avec le disco. Et aujourd'hui encore, de nombreux danseurs et chorégraphes se repassent d'anciennes émissions pour trouver l'inspiration !

Néanmoins, avec son animateur vieillissant, l'émission n'arrivera pas à prendre correctement le virage du rap : Don Cornelius quitte ses fonctions de présentateur en 1993, et de nombreux animateurs se succèdent jusqu'à la fin de l'émission, en 2006. 45 ans d'antenne pour un programme culte qui a laissé 1100 heures de danse et de musique, illustrant parfaitement l'histoire contemporaine de la jeunesse noire, de la musique et de la danse. Ce sont sûrement pour ces raisons que ?uestlove du groupe The Roots publiera le 22 octobre un livre complet sur l'émission, chroniquant le phénomène, A lire absolument !

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés