Sonikku :

Sonikku : "La pop music, c'est ce qui m'a révélé"

By Antoine RUIZ
23 Déc 2020

Il y a 4 ans, le jeune DJ et producteur londonien Tony Donson, connu sous le nom de Sonikku, débarquait avec sa lo-fi house imprégnée de sonorités piochées dans un jeu vidéo. Cette année, il livre un premier album pop-électro, Joyful Death, bourré de collaborations diverses (Little Boots, LIZ, SOPHIE...) et accompagné d'une imagerie rétro-futuriste inspirée de l'univers des mangas. Interview.

Parce que, comme le disait si bien Shygirl lors de son interview avec Villa Schweppes, la musique n'a pas de limite. Et les changements de direction, en termes de sonorités, sont parfois on ne peut révélateurs. C'est ce qui s'est produit avec Tony Donson, mieux connu sous l'alias Sonikku. DJ et producteur, le jeune virtuose basé à Londres s'est fait connaître en 2016, à la sortie de ses EPs Secret Island et All My Friends. Sa signature à l'époque ? Un lo-fi house en 16-bit, utilisant le menu sons du jeu Sonic 2 sur Sega Mega Drive et créant ainsi un univers musical à la jonction entre ceux de Crystal Castles et Yaeji. Il poursuit dans cette lignée avec Sky Sanctuary et Diamond Dust, jusqu'à finalement prendre goût à une pop plus urbaine et électronique avec la sortie de son single Sweat (qui sera remixé par la prolifique SOPHIE). Plus tôt cette année, il livre un premier album Joyful Death, un opus ultra moderne taillé pour le dancefloor, avec plusieurs collaborations aux mélodies entêtantes. Rencontre.

Tu es à Londres en ce moment ?
SONIKKU : C'est ça.

Content de sortir de ce confinement ?
SONIKKU : Enfin ! En vrai, ça s'est bien passé. Je ne vais pas me plaindre. Maintenant je vais peut-être pouvoir retrouver une vie normale... peut-être. On n'en sait rien...

C'est quoi la vie normale de Sonikku ?
SONIKKU : M'amuser, aller en soirée, faire de la musique pas uniquement enfermé chez moi, comme faire le DJ...

C'est quoi l'histoire derrière ton nom ?
SONIKKU : Sonikku c'est le nom japonais de Sonic, le petit hérisson bleu. J'étais obsédé par ce personnage et le jeu vidéo en lui-même. Je me suis beaucoup inspiré de lui au début. Plus tellement maintenant, mais je suis toujours un grand fan de Sonic. Le monde des jeux vidéo et des mangas m'attire et m'inspire, que ce soit au niveau visuel comme au niveau musique.

D'où le concept derrière la pochette de ton album Joyful Death...
SONIKKU : Totalement. Je voulais ressembler à l'un de ces personnages, vulgairement musclé et sexy, qu'on retrouve dans les vieux jeux de combat rétro.

En parlant de jeux vidéo rétros, tu as fait ton arrivée sur la scène musicale avec plusieurs EPs utilisant les sons de la Sega Mega Drive. C'était quoi l'idée ?
SONIKKU : Encore une fois ça s'inscrivait dans mon délire de recréer l'univers des jeux vidéo en musique. Je trouvais ça relaxant, un peu nostalgique. Rien à voir désormais avec ce que j'ai fait récemment, avec Joyful Death.

Justement, qu'est-ce qui a changé ?
SONIKKU : Et bien il s'est passé que je suis tombé dans la pop. Au fond de moi, j'ai toujours voulu faire de la pop. J'adore ça, j'en écoute tout le temps, et il était d'ailleurs temps que je le fasse. Disons que je n'étais pas spécialement satisfait de ce que je faisais avant. Il manquait quelque chose, je ne me retrouvais pas. Et faire de la pop, justement, ça m'a permis de me trouver, musicalement. Mon album Joyful Death c'est ma propre révélation.

T'écoutes quoi en ce moment ?
SONIKKU : Madonna. Beaucoup de Madonna. Pour moi, c'est ça la vraie pop. Celle qui m'inspire et qui me donne envie d'en faire. Confessions on a Dancefloor est un excellent album, avec cette vibe des années 80 que j'aime beaucoup. J'écoute pas mal de chansons de cette époque aussi. [bruit de téléphone...] Désolé je suis en train de regarder ma playlist Spotify en même temps pour te dire ce que j'écoute. Je vois aussi pas mal de hip hop, d'électro, de techno...

Sonikku :

Tony Donson, alias Sonikku

En parlant de Madonna, tu l'as remixé il n'y a pas longtemps...
SONIKKU : Ouais, pour son titre Get Together. J'ai aussi fait un remix de Rain On Me de Lady Gaga et Ariana Grande. J'aime bien remixer des trucs cool de temps en temps. Même si ce n'est pas officiel, je le partage sur ma page Soundcloud et on voit ce que ça donne. Ça serait trop cool qu'elles les aient écoutés...

C'est quoi le concept de Joyful Death ? Pourquoi ce titre ?
SONIKKU : C'est le titre d'un poème qui date des années 1890. Un titre qui m'a beaucoup parlé et j'ai voulu le décortiquer au travers de mon album. Dedans je parle de romance sur le dancefloor, et tu vois, le fait de se livrer complètement à quelqu'un, le temps d'une soirée... ou plus... et bien c'est comme ça que j'imagine une mort joyeuse.

La crise sanitaire a été un handicap dans le processus de cet album ?
SONIKKU : Pas vraiment. J'ai composé l'album avant que tout le monde soit confiné, il était prêt, je l'ai juste sorti en tout début de confinement. Et je pense que ce fut une bonne chose, ça a apporté un peu de gaité dans tout ça. Cela dit, le seul handicap c'est de pas avoir pu le jouer en live. Je n'ai fait de DJ set depuis un moment non plus. Mais du coup je me suis rapidement penché sur mon prochain projet. Et en termes de sonorités, ça sera plus club. Etant donné que je n'ai pas pu avoir accès à des paroliers récemment, je me suis enfermé dans ma chambre à faire des sons. Ce ne sera du coup pas un projet pop vocal comme Joyful Death mais plutôt un projet electro-dance. J'ai vraiment envie d'incorporer la musique que je joue en DJ set dans ce nouveau projet, à défaut justement de pas pouvoir jouer en live. Après la pop catchy, je veux montrer une nouvelle facette de ma musique, cette fois-ci plus agressive au niveau de la rythmique.

Il y a aussi des collaborations sur ce nouveau projet ?
SONIKKU : Définitivement.

Tu as d'ailleurs collaboré avec beaucoup d'artistes récemment. Qu'est-ce que tu retiens de tout ça ?
SONIKKU : Je ne retiens que du plaisir. C'était vraiment cool de pouvoir être dans la même pièce que ces gens et créer des choses avec eux. C'était amusant. Et c'est d'ailleurs ce qui me manque le plus. Travailler avec d'autres artistes ça permet d'avoir plusieurs perspectives sur la musique, et ça apporte beaucoup en termes de créativité. Je me suis développé en compagnie de ceux qui figurent sur mon album. Je veux continuer sur cette lancée.

Le remix de SOPHIE pour ton morceau Sweat est génial...
SONIKKU : C'est mon morceau préféré. Il résonne chez beaucoup de gens. Je suis très honoré qu'elle ait apprécié la version originale et qu'elle en ait fait quelque chose d'encore plus grandiose.

Sonikku :

Photoshoot pour la cover de l'album Joyful Death

Qu'est-ce qui t'inspire en ce moment ?
SONIKKU : Ça va paraître improbable, mais en ce moment je suis à fond le compte Instagram d'un refuge de renards. Ça s'appelle @saveafox. Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens inspiré quand je les vois.

Tu préfères être DJ ou producteur ?
SONIKKU : Dur dur cette question. Honnêtement, c'est si différent les deux que je ne pourrais pas choisir. Je tiens à préserver ces deux versants de ma carrière. J'ai été longuement producteur, ces derniers temps. J'ai hâte de pouvoir refaire des DJ sets. En plus ce sera en lien avec mon projet à venir...

Et tu faisais quoi avant de faire de la musique ?
SONIKKU : J'étais étudiant en direction artistique dans la mode. Mais c'était nul. Ensuite j'ai voulu être journaliste musical. Mais j'étais pas très bon là-dedans, et intérieurement je rêvais d'être celui qu'on interview. Et voilà où j'en suis ! [rires]

2021 tu le sens comment ?
SONIKKU : J'ai hâte. Plein de bonnes choses arrivent, histoire de rattraper les petits manques de 2020. Je suis optimiste. On va m'entendre, ça c'est sûr !

"Joyful Death" - Sonikku
Bella Union
Sorti le 17 avril 2020

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés