Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

By
19 Avr 2012

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Mat Bastard le chanteur de Skip The Use donne de la voix

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Yan Stefani le guitariste de Skip The Use

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Les fans de Skip The Use

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

On s'amuse bien pendant le concert de Skip The Use

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

On chante les paroles de Skip The Use tous en coeur

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Encore une fois! Sound from the Shadow des Skip the Use

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Une pause photo en couple pendant le concert

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Yeah, Skip the Use rocks !

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

L'ambiance retombe après le concert des Skip the Use

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

On vient incognito au concert de Skip The Use

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

De la bonne musique, de l'alcool, des filles, que demander de plus?

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Fin de soirée compliquée pour certains

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Une bonne canette de Schweppes Dark Side (goût Cola)

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

On a le Schweppes Agrum aussi si vous préférez

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Une bière entre potes après un concert Rock

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Quand on boit trop de Schweppes on fait des betises

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Déjà nostalgique du concert des Skip The Use

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Les bébés rockeurs toujours présents

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Le coup de foudre de la soirée

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Du monde était présent devant le bar Les athlètes de la nuit pour le concert de Skip The Use

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Une photo entre copines pour la fin de soirée

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Un vrai couple d'amoureux made in The Kooples

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Oh du Schweppes Lemon!

Chronique de la soirée Plugged avec Skip The Use au 114 @Jean Picon

Soirée Plugged du 17 avril avec Skip The Use

Une de ces personnes a trop bu pendant (avant et après) le concert

Après l'annulation du 1er avril qui n'était pas une blague (extinction de voix), c'est de pied ferme qu'on attendait les SKIP THE USE . Prêt à taper de ce même pied et à secouer la tête ! CHAUD/FROID & IN /OUT Pour ce concert gratuit au 114 organisé par le magazine PLUGGED, les premiers arrivés sont les premiers e

Après l'annulation du 1er avril qui n'était pas une blague (extinction de voix), c'est de pied ferme qu'on attendait les SKIP THE USE . Prêt à taper de ce même pied et à secouer la tête !


CHAUD/FROID & IN /OUT

Pour ce concert gratuit au 114 organisé par le magazine PLUGGED, les premiers arrivés sont les premiers entrés et nombreux sont ceux qui restent à la porte. En témoigne la longue queue qui serpente le trottoir froid et pluvieux de la rue Oberkampf. A l'intérieur, la densité de population est effectivement supérieure à celle d'un RER bondé un lundi matin. La buée, manifestation du choc thermique, recouvre déjà les vitres du bar avant même le début du concert de l'ancien groupe punk.

UN SON EXPLOSIF ET SURVOLTÉ

Il fait chaud, hein ? T'attends quand même gentiment que ça commence et dès la première chanson tu te trouves rassuré, Mat Bastard a bien retrouvé sa voix. T'as vu ? il envoie le chanteur ! Deuxième morceau : poussé par la foule, tout le premier rang s'étale littéralement sur la scène à quelques centimètres des pieds des musiciens. Comment qu'on fait pour pousser les murs du 114 ?

Troisième opus : la musique oscille entre electro, funk, ska et rock (ne pas confondre avec la radio) et constitue un mélange détonnant et atypique. Au quatrième morceau, Mat fait tomber le tee-shirt, sautille sans cesse et s'agite partout. Attention, il va se blesser ! Charismatique et méga tatoué, c'est un show à lui tout seul. Véritable pile électrique, il est tellement monté sur ressorts que tu le verrais s'envoler à travers la salle, ça te surprendrait même pas ! Tiens, au fond, ils grimpent sur le bar et les banquettes ...

LESSIVAGE , ESSORAGE, RINÇAGE

Le reste de la prestation est à l'avenant. L'ambiance est là, déjantée. Impossible de ne pas danser ou se marrer. De l'énergie, les cinq hooligans en ont à revendre. Ils laissent la foule sens dessus-dessous, épuisée et heureuse de l'être. Quoi c'est déjà fini ?

Une Chronique de Monsieur B.

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés