New

Skip the Use :

Skip the Use : "On veut révolutionner la musique !"

By Marine Normand
26 Août 2013

Dimanche, à quelques heures de monter sur la scène de la Cascade, nous avons rencontré Mat Bastard et Yan Stefani, chanteur et guitariste de Skip the Use. Sous la pluie, ils nous ont parlé de leur année 2013, de leur prestation pour Rock en Seine , et des projets qui s'annonçent pour eux à la fin de l'année. Une rencon

Dimanche, à quelques heures de monter sur la scène de la Cascade, nous avons rencontré Mat Bastard et Yan Stefani, chanteur et guitariste de Skip the Use. Sous la pluie, ils nous ont parlé de leur année 2013, de leur prestation pour Rock en Seine , et des projets qui s'annonçent pour eux à la fin de l'année. Une rencontre bien rock, pas vraiment au bord de Seine, mais presque !

La Villa Schweppes : C'est la première fois pour Skip the Use à Rock en Seine ?

Oui, nous étions auparavant plutôt Solidays, où on a enchaîné les concerts pendant trois ans.

Vos impressions avant de monter sur la scène de la Cascade ?

Yan Stefani : On est un peu dégoutés du temps, mais on espère que les gens vont être là.

Mat Bastard : Après c'est cool, c'est complet, ça va être bien ! On est contents, ça va être un bon moment, il y a des bons groupes, tout le monde est cool...Non non, ça va être super.

Il y a des concerts que vous aimeriez voir aujourd'hui ?

MB : Aujourd'hui, Major Lazer, Bloody Beetroots et à la fin, System of a Down. On veut absolument voir ce que ça donne !

2013 a eté une bonne année pour Skip the Use, avec une victoire de la Musique...

YS : Oui, mais on a surtout beaucoup tourné, on a fait de supers beaux spots, on a fait le Zenith de Paris, on était supers fiers et heureux. On a fait plein de beaux festivals, et aussi la première partie de Muse. C'était une belle année, et elle n'est pas terminée, puisqu'on a débuté l'enregistrement de notre nouvel album.

Vous avez des envies particulières pour ce prochain opus ?

MB : On veut révolutionner la musique ! Je ne sais pas si on va y arriver, mais c'était notre envie quand nous sommes arrivés en studio. On a vraiment envie de faire un bon album de rock & roll, avec des surprises, de l'intelligence, un album dont on pourra être fiers. Après on va surement tourner deux ans avec, alors c'est maintenant que tout se passe !

Vous vous êtes pris dernièrement des bonnes raclées musicales ?

MB : Je me suis prise la mienne la nuit dernière avec le concert de Nine Inch Nails. Musicalement c'était énorme, et l'énergie était phénoménale. Le mec te prend et t'amène où il veut, c'était vraiment super.

On vous trouve où normalement à 21 heures ?

MB : Lui, devant le foot pour le match de 21 heures, surtout si c'est dimanche. Et moi, à la friterie.

Et à six heures du matin ?

MB : Dans mon lit ou avec ma fille qui s'est réveillée trop tôt.

YS : Dans mon lit ou saoul, quelque part...

Votre dernière nuit blanche ?

MB : Après les Francofolies, c'était horrible, je voulais dormir et je n'y arrivais pas. J'avais bu trop de boisson énergisante. Je n'avais rien à faire, j'étais tout seul sur la plage à attendre que le sommeil me gagne...

Quel est votre QG ?

Notre studio !

Votre top 3 des lieux où faire la fête ?

YS : Je ne sors pas vraiment dans des endroits qui tuent... Ah si, à Lille ! Alors mon top 3 : en 1, le Moog, en 2, le Moog, et en 3, le Moog.

Votre meilleur acolyte pour faire la fête ?

YS : Ma mère.

MB : Ma femme !

La chanson qui vous ferait lever de votre banquette pour danser ?

YS : Je ne suis pas un expert de la danse, mais à peu près tous les trucs de Prince.

Le morceau qui tourne en boucle actuellement chez vous ?

YS : Breezeblocks d'Alt-J.

MB : My Orphan Year de NOFX.

Vos projets pour la fin de l'année ?

MB : L'album, l'album, monter une nouvelle tournée, mettre en live cet album, faire les clips, faire la pochette, faire les visuels, faire un nouveau facebook, sortir le disque à l'étranger, embaucher des nouveaux techniciens en plus de ceux qu'on a déjà, trouver de la thune et aller faire un concert à la Villa Schweppes à Cannes !

Rock en Seine c'est...(phrase à finir)

MB : Finalement assez loin de la Seine, nan ?

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés