Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

By Mathilde Kichenama
19 Juil 2012

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Les Naive New Beaters

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Ah pour donner ils donnent les Naive New Beaters!

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Petit solo d'Eurobelix ?

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Eh noonnn loupé !

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Ca donne quoi la Macarena version Naive New Beaters ?

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Coucou!

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Bah oui, on est dans une suite...

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Le regard "bogosse" !

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

tchin tchin !

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Du bleu, du blanc, du rouge, great !

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Alors ça se passe les garçons ?

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Straight the pose !

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Ambiance survoltée au lounge du W hôtel !

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Tiens, mais on a déjà apperçu ce monsieur à Calvi !

Naive New Beaters, showcase à l'Hôtel W Paris Opéra @DR, Valentin Le Cron

Showcase des Naive New Beaters à l'Hôtel W

Et qui va ranger tout ce bazar après ?

Live des Naive New Beaters à l'Hôtel W Paris Opéra L'idée de la soirée est simple : additionner et fusionner les fêtes nationales américaines et françaises, respectivement les 4 et 14 juillet, pour fêter le W National Day, le 18. Dress code : bleu, blanc, rouge et mot d'ordre : USA vs France. Ne cherchez pas l'erreur,

Live des Naive New Beaters à l'Hôtel W Paris Opéra

L'idée de la soirée est simple : additionner et fusionner les fêtes nationales américaines et françaises, respectivement les 4 et 14 juillet, pour fêter le W National Day, le 18. Dress code : bleu, blanc, rouge et mot d'ordre : USA vs France. Ne cherchez pas l'erreur, tout est d'une logique implacable.

Un showcase plein d'énergie et de sueur

Après quelques cocktails de saison du chef Sergi Arola au lounge de l'hôtel, le private show du trio de choc franco-amerloque vintage et décalé des NNBS constitue le plat de résistance de la soirée. Les hurluberlus, qui sortent un nouvel album en septembre, ont en stock un peu de tout ce qu'on aime : des noms qui claquent (David Boring au chant, Martin Luther BB king à la guitare et Eurobelix aux claviers et rythmique) ; des tenues fantasques et chatoyantes ; et surtout une pop rock électro au flow hip hop terriblement efficace. Derrière leur univers rigolo et un peu fou fou, les french yankees sur la route 66 de la gloire restent avant tout d'excellents musiciens, compositeurs et performers live.

Aftershow dans une suite luxueuse de l'hôtel

Après leur concert tonique qui a laissé le public tout transpirant, on part découvrir le lieu un peu plus en profondeur. La bien nommée suite "Extreme wow" et ses 88 m2 avec vue sur l'Opéra Garnier - comptez en temps normal environ 2.500 € la nuitée - a été mise à disposition de quelques happy few pour prolonger la nuit. La chambre est à l'image de l'hôtel W en général, subtil mélange de style hausmannien et de design d'avant-garde. C'est beau, c'est chic, c'est propre. Mais en voyant la queue devant l'open bar, tu te demandes si ça va le rester. Un DJ planqué dans un coin de la suite s'affaire en plus à maintenir les convives sous pression musicale constante. Quelques batailles de coussins et jumps sur le king size bed plus tard, les dégâts sont finalement minimes. A quand la Démolition Party ?


Une chronique de Monsieur B.

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés