Shamir, Thomas Dutronc, Du Blonde : Le Rayon Frais de la semaine

Shamir, Thomas Dutronc, Du Blonde : Le Rayon Frais de la semaine

By Charles Crost
27 Mai 2015

Quoi de beau cette semaine, rayon musique ? Effervescences cannoises des semaines passées obligent, on fait un peu le tri entre les sorties des lundis : Thomas Dutronc, Shamir, Stigmates #1, Os Noctambulos et plus encore.

Thomas Dutronc, toujours le gendre idéal

S'il annonçait s'éloigner quelque peu de la musique tzigane, Thomas Dutronc est resté finalement proche de sa base avec Eternels jusqu'à demain : ces rythmiques et mélodies typées ont toujours la cote chez le garçon. Pourtant, la grand nouveauté de cet Eternel Jusqu'à Demain, c'est bien l'arrivée d'éléments plus balisé, pop, variété. Une richesse nouvelle, sans doute, comme ces guitares blues et autres galops de cowboys. Un album qui saura, avec ces ambiances optimistes et délicatement passées, trouver cette fois encore son public. CC

Shamir s'attaque à Prince

Il est bouillant : sans le moindre respect, Shamir vient de lancer son album Ratchet avec l'ambition qu'on lui prête de mettre à l'amende le sacro-saint Prince. On vous laisse juger s'il y parvient, mais on ne peut nier un savoir faire rare en matière de groove asséché. Les poptimistes sont hystérique, il y a de quoi : cet album est savamment produit. Comme son illustre prédécesseur, celui qu'il est convenu d'appeler le "jeune prodige" vient montrer à quel point il n'est pas nécessaire d'empiler les couches pour mettre les foules en sueur. Ce jeune homme venu de Vegas vient de tirer le gros lot. CC

Dur de savoir quoi penser de Du Blonde.

La nouvelle sortie du label Mute n'est pas évidente à aborder : l'anglaise Du Blonde (connue auparavant sous son nom "Beth Jeans Houghton") envoie un rock vu mille et une fois, mais le teinte par instants de choses intéressantes. Ici, un peu de Jeanne Added, là, une guitare inattendue. Pour autant, on est assez loin de ce qu'on attendait d'une nouvelle protégé d'un label aussi mythique. Se bonifiera-t-il avec l'âge ? Peut-être. Rendez-vous dans 20 ans pour la ré-édition si nous avons tort. Sinon, vous pouvez l'écouter juste ici. CC

Os Noctambulos : 2 x 2 minutes de vacances

"Prend ta planche pépère, on va surfer" : le nouveau 45 tours des franco-anglais Os Noctambulos pousse à prendre la route de la mer, au point que vous pourriez vous en servir cette été pour convaincre les moins emballés à cette idée cet été. Pourtant, on est loin de la surf-music et ses guitares ultra référencées. Le groupe fronde pour une pop ensoleillée mais nerveuse, règle l'affaire en deux fois 2 minutes et rentre dans notre shortlist en moins de temps qu'il n'en faut pour poser ses RTTs et prendre l'auto pour foncer vers la côte. CC

Inigo Montoya : Equilibre solide

Nous vous présentions déjà le clip de "Joie" de Inigo Montoya. Attardons nous quelque peu sur le EP qu'ils sortent aujourd'hui. Au programme : de la musique hybride, entre sonorités électroniques ou post-électronique (samples world etc...) et inventions pop et populaires. Le groupe réussit là ou nombre de leurs contemporains se sont plantés : on est face à une pop-chamanique moderne en français qui tient relativement la route, ce qui, en soit, est déjà un exploit. CC

Stigmates #1, impérissable

Pas mal de jolies cartouches sur cette première compilation du label Mille Feuilles. En effet, sous l'impulsion du producteur Molécule, on découvre des productions de Beaumanoir. (qui ça?) ou Amorem et on retrouve en action Andrew Claristidge avec The Claydermans. C'est sombre, violent, rugueux mais esthète. Surtout, ça fourmille de bon track qui rempliront fort bien les sélections des apprentis DJs que vous êtes. Ou pas apprenti du tout, d'ailleurs : on risque d'entendre ces tracks au quatre coins de Paris rapidement. CC

Derniers
articles
Musique

Les
pluslus

Lespluspartagés