New

Richard Bohringer, Francis Cabrel, Sandra Nkaké : Les acolytes de Grand Corps Malade

Richard Bohringer, Francis Cabrel, Sandra Nkaké : Les acolytes de Grand Corps Malade

By La rédaction
13 Nov 2013

Pour son nouvel album Funambule, Grand Corps Malade a décidé de collaborer avec plusieurs artistes : son ami Richard Bohringer, la chanteuse Sandra Nkaké, Francis Cabrel et quelques autres. On vous les présente.

Les deux hommes se sont rencontrés en 2007 et ont eu un vrai coup de foudre amical. Bohringer était venu le voir pour son dernier concert dans le cadre de sa tournée au Palais des Congrès. Ils s'étaient aussi croisés en 2010 dans le sud de la France au cours d'une mission pour aider les enfants malades. En 2012, Grand Corps Malade embarque son ami sur la scène de l'émission Taratata. Ensemble, ils reprennent "Jef" de Jacques Brel. Ils ont alors l'idée d'écrire leur propre titre. Chacun écrit alors son couplet pour "Course contre la honte". Comme l'a dit le slameur "c'est un dialogue de génération, c'est le jeune que je représente qui est plutôt inquiet et pessimiste qui demande à Tonton ce qu'on va faire". Un beau morceau poignant.


Sur les conseils d'Ibrahim Maalouf, Grand Corps Malade choisit la chanteuse jazz franco-anglaise pour son duo "Te manquer" alors qu'il ne la connaît absolument pas. L'alchimie opère, leur titre sera le premier de l'album à être dévoilé au public.


Le duo avec Francis Cabrel est le plus inattendu de l'album. Les deux artistes se sont rencontrés aux Rencontres d'Astaffort, un festival d'écriture destiné à des auteurs/compositeurs/interprètes qu'organise Cabrel depuis 15 ans dans son village. Le but est d'écrire des chansons pendant 10 jours par groupe de deux ou trois. A la fin, un grand spectacle est organisé et une quinzaine de chansons écrites sont jouées sur scène. Grand Corps Malade était un des parrains de l'évènement l'an dernier. Pour écrire son morceau, il s'est inspiré de la place du village d'Astaffort : "J'ai vu que l'ombre coupait la place en deux et j'ai imaginé ce duel de patrons de café sur la plus belle du village qui change de café quand l'un passe à l'ombre. Je fais la guerre avec Francis Cabrel qui est le patron du café d'en face dans l'histoire." Le slameur décide alors de proposer un duo à Francis Cabrel et contre toute attente, celui-ci accepte. Le succès du morceau sur scène est tel qu'ils décident de le retravailler pour l'enregistrer sur Funambule. "La Traversée" est un titre dont Grand Corps Malade est très fier. Comme il l'a fait remarquer lors de notre interview : "Il n'y a pas grand monde qui écrit pour Cabrel".

Grand Corps Malade a rencontré Laurent Jacqua alors qu'il donnait un concert à la Maison d'Arrêt de Poissy. Après le show, il discute avec les détenus et Jacqua lui explique comment l'écriture a changé sa vie et l'a sorti de la spirale de violence (durant ses années de prison, le détenu avait tenté plusieurs fois de s'évader et était souvent impliqué dans des bagarres). L'ancien militant avait été condamné pour homicide et devait sortir de prison en 2024. Mais en 2010, il a finalement été libéré pour bonne conduite. Grand Corps Malade a voulu écrire sur son parcours, non pas pour en faire une histoire angélique mais pour dénoncer le système carcéral français qui crée des délinquants. "Quand on entre en prison pour 10 ans, on en prend finalement 25 à cause des violences en prison..."

L'harmoniciste français a travaillé avec Grand Corps Malade sur "J'ai mis les mots", un vrai exercice de style sur lequel le slameur enchaine les jeux de mots. Une chance exceptionnelle puisque Yonnet travaille aux Etats-Unis avec de grands artistes comme Prince ou encore Stevie Wonder.

Grand Corps Malade sera le rédacteur en chef invité de Villaschweppes.com du 11 au 17 Novembre 2013.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés