New

Rencontre avec la blogueuse Kenza Sadoun-El-Glaoui

Rencontre avec la blogueuse Kenza Sadoun-El-Glaoui

By Juliette Hautemulle
12 Mai 2013

Quoi vous ne connaissez pas La revue de Kenza ? Trainez-vous un peu du côté des internets ? Tous les jours, des milliers de fans suivent ses récits de voyages, de fêtes et ses décryptages de looks. Et, bonne nouvelle, Kenza sera à La Villa Schweppes à Cannes pour nous raconter ses soirées !

Quoi vous ne connaissez pas La revue de Kenza ? Votre connexion internet bugue ? Tous les jours, des milliers de fans suivent ses récits de voyages, de fêtes et ses décryptages de looks. Et, bonne nouvelle, Kenza sera à La Villa Schweppes à Cannes pour nous raconter ses soirées ! Petit point sur celles qu'elle passe à Paris, déjà.

La Villa Schweppes : Où te trouve-t-on à 21h ?

Kenza Sadoun-El-Glaoui : Souvent au restaurant entre amis ou sur mon big canapé devant un film.

Et à 6h ?

KS : Au lit, ou dans un taxi en direction de l'aéroport.

Plutôt nuit noire ou nuit blanche ?

KS : Je n'ai jamais été très nuit blanche, je dirais donc nuit noire.

Tu as déjà payé un verre pour séduire ?

KS : Oui, mais seulement à mon mec !

La pire phrase d'accroche pour séduire/technique de drague que tu aies vue (ou toi même pratiquée) ?

KS : Le coup du gars en soirée qui te tacle méchamment pour ensuite tenter une approche. Terriblement vulgaire...

À quelle soirée aurais-tu adoré être invité ?

KS : À une Pool Party / BBQ sous le soleil de Los Angeles.

C'est quoi ton QG ?

KS : Tant qu'il y a du hip-hop, je suis là. Mais pour commencer, La Mangerie, un bar à tapas dans le Marais où les shots de rhums arrangés valent le détour.

Quel est ton quartier ?

KS : Le Marais.

Ton Top 3 des lieux où faire la fête à Paris ? Pourquoi ?

KS : Le Social Club pour la programmation parfaite et pour le sound system. L'Inconnu, aussi, pour sa programmation aussi et parce que, étant donné que le club ferme à 2h, impossible de finir à pas d'heure. Et pour finir, La Favela Chic, pour le lieu en lui-même et la bonne ambiance qui y règne encore.

Ton meilleur souvenir de fête ?

KS : Le premier qui me vient en tête est le bal des pompiers de la rue de Sévigné, le 14 juillet. À tester si ce n'est déjà fait !

Une autre anecdote ? Un cocktail sublime, un barman super drôle, un décor fou ... ?

KS : L'année dernière au Mama Shelter : Dee Nasty et Afrika Bambaataa aux platines, des bons cocktails et une partie de baby foot qui s'est improvisée avec des inconnus.

Ton meilleur acolyte pour sortir ?

KS : Ma pote Salomée, sans hésiter ! Il y a ceux qui font passer le bar en priorité et ceux qu'on retrouve sur la piste. Salomée fait partie de la seconde catégorie. Et puis nous avons suivi les mêmes cours de danse, plus jeunes, alors il n'est pas rare que l'on se ridiculise en ressortant des vieilles chorégraphies.

Qui est selon toi l'archétype de l'oiseau de nuit parisien ?

KS : Il y en a tant ! Mais généralement il n'envisage pas la fête sans être excessivement alcoolisé. Ce qui est bien dommage.

À quel DJ confierierais-tu tes nuits ?

KS :Brodinski, sans hésiter. Je suis ce qu'il fait depuis le début et n'ai pas été déçue une seule fois. Techniquement, il maîtrise aussi bien un set techno, qu'un set hip-hop. Il fait lever tout le monde !

La seule chanson qui te ferait te lever de la banquette pour danser ?

KS : J'hésite entre Guess Who's Back de Rackim et Pass That Dutch de Missy Elliott.

Ta playlist du moment ?

KS : J'écoute pas mal de vieux hip-hop, mais j'ai aussi eu un gros coup de coeur pour Wild for the Night d'A$AP Rocky & Skrillex.

La Nuit...

KS : ... à consommer sans modération, mais uniquement si le son est bon !

Le Blog de Kenza
Son compte Twitter: @KenzaSMG
Propos recueillis par Juliette Hautemulle

Derniers
articles
Les soirées Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés