Rencontre avec Claire Laffut, celle qui était guidée par l'amour

On a rencontré Claire Laffut, celle qui était guidée par l'amour

By Charlotte Bernard
06 Fév 2019

Vous en avez sûrement déjà entendu parler. Claire Laffut, la jeune chanteuse belge de 23 ans, vient de sortir son premier EP : "Mojo". Un album est prévu courant 2019. Mais qui es-tu, Claire Laffut ? On en a discuté avec elle, autour d'un verre.

Il est 15h quand nous arrivons tout juste au BB Blanche, le restaurant de Jean Imbert situé à deux pas du mythique Pigalle Hôtel et du petit nouveau Pigalle Fromage Club, dans le 9e arrondissement de Paris. Aujourd'hui, il neige, mais ça ne nous a pas empêché de nous rendre à ce rendez-vous pour rencontrer Claire Laffut, la nouvelle étoile montante de la pop française.

Claire se livre à nous sans retenue. La jeune femme, sympathique et souriante, se présente comme une auteure-compositrice belge qui fait de la peinture et qui est venue vivre à Paris par amour. Son premier EP Mojo vient de sortir. Mojo, parce que ça parle du rayonnement, de la confiance en soi, de ce petit truc en plus que l'on dégage lorsqu'on est en harmonie avec ses idées. Un moment précieux à vénérer car il provoque souvent la chance. C'est d'ailleurs ce qui a provoqué la sienne. Son EP, c'est un peu le moyen que Claire a trouvé pour préserver son mojo à elle. Il est composé de 4 titres, dans l'ordre : "Vérité", "Mojo", "Gare du Nord" et "La Fessée". Avec ça, Mojo représente une étonnante palette de couleurs, un thème que l'on devrait retrouver dans son prochain album, où "chaque chanson sera associée à une peinture", nous confie-t-elle.

Avec comme premier titre "Vérité", j'ai voulu entrer dans le game de la musique de la manière la plus honnête qui soit. Car c'est en étant vrai que l'on touche les gens, j'en suis certaine.

Son parcours pourrait tenir en un seul mot : art. Ce qui passionne Claire par dessus tout, c'est le processus créatif. Tant qu'il y a de la créativité, elle aime et elle y va. Elle pourrait tout faire, "même jouer dans un film". Peintre, illustratrice, créatrice de sa marque de faux tatouages et même mannequin "pour faire un peu d'argent de poche", Claire a débarqué à Paris après une rupture, dans le but de faire table rase. Elle y a ensuite rencontré un musicien dont elle est tombée follement amoureuse. Voilà, c'est comme ça que ça a commencé.

J'ai commencé la musique un peu par hasard, quand je suis tombée amoureuse. De manière générale, mon parcours est très marqué par mes amours.

Rencontre avec Claire Laffut, celle qui était guidée par l'amour

Le parcours de Claire a souvent été marqué par ses relations amoureuses

Mais il n'y a pas que l'amour qui inspire Claire. Il y a aussi les gens et la musique, évidemment. Son mentor se nomme Vivienne Goldman, une journaliste et écrivaine musical qui travaillait dans le label de Bob Marley. Si Claire l'admire, c'est parce qu'elle fait, comme elle, mille choses en même temps. La journaliste a aussi été très proche des reggae men il fut un temps. Et Claire adore le reggae.

J'adore les chansons à textes assez forts. Et les grandes voix féminines comme Nina Simone !

Si les chansons à texte l'inspirent, c'est parce que la jeune femme a, elle aussi, des choses à dire. En 2019, elle l'a décrété, les femmes doivent se serrer les coudes et ne plus jalouser. On la titille pourtant régulièrement sur le sujet, notamment lorsqu'on la compare à Angèle, sa consoeur belge du même âge qu'elle affectionne beaucoup. On rappelle que toutes les deux sont produites par Tristan Salvati et que la pochette de leur album respectif est signée Charlotte Abramow. La mission qu'elle s'est donnée, c'est de servir d'exemple de réussite aux jeunes. Leur montrer qu'il ne faut pas hésiter à s'assumer, à être vrai, à être honnête. Et à demander de l'aide. C'est le message qu'elle veut faire passer.

Mon rêve, ce serait que ma galerie d'art ouvre au moment de la sortie de mon album. Je veux vivre toutes mes passions à fond, je ne veux pas cacher qui je suis. Et j'aimerais que tous les jeunes fassent comme moi. Ne cachez pas qui vous êtes, soyez authentiques.

Voici le premier titre de Mojo, le premier EP de Claire Laffut :

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés