Skip to content

Redouanne Harjane ” La nuit, c’est le plus beau pays au monde “

L’animateur-journaliste Raphäl Yem (MTV, Radio Nova) s’est rendu à Marrakech pour les 5 ans du Marrakech du Rire. Il a rencontré l’humoriste et chanteur Redouanne Harjane après son spectacle.

Cette année, Jamel Debbouze et sa troupe fête les 5 ans du ” Marrakech Du Rire “, aka le ” MDR “. Un festival d’humour spectaculaire, qui n’a pas lieu à Paname, mais comme son nom l’indique, au Maroc.

J’ai un clown dans la tête qui rigole tellement je suis heureux ! Jamel Debbouze

Pendant une dizaine de jours, Kech’ s’est transformée en plus grande scène de stand up, de magie, de musique, de fête et de show d’Afrique. Jamel Debbouze a les clés de la ville : ” J’ai un clown dans la tête qui rigole tellement je suis heureux ! Nous on est très contents, y’a de plus en plus d’artistes et de plus en plus de public. Et merci d’être là tous les ans ! ” me dira-t-il. Les plus grandes stars de l’humour, d’Elie Semoun à Anthony Kavanagh, en passant par Nawell Madani, Mickael Youn ou Eric Antoine se sont données en spectacle. On y a aussi vu, parmi les spectateurs, Kamel Le Magicien, Mélissa Theuriau, Djibril Cissé, François Cluzet, Harry Roselmack, Samuel Eto’o, Roselyne Bachelot (sic) et même Joey Starr, Tyga et Cut Killer qui en ont profité pour retourner les clubs.

” A moitié rêveur, à moitié looser. Sans thune, sans taf, sans futur. Mais toujours la tête dans les nuages ” Redouanne Harjane

Le carton de Redouanne Harjane

Mais la tête d’affiche de cette édition, pour moi, a été celui qu’on n’attendait pas. Un chapeau, une guitare, des mocassins vernis. De l’humour d’ailleurs. Parce que ” le futur, c’est plus comme avant “. Redouanne Harjane jouait son hilarant spectacle pour la première fois au Théâtre Royal de Marrakech. Salué par une standing ovation. ” On aurait dit une vague … J’avais joué mon ancien spectacle il y a 2 ans à l’Institut Français, mais là, on dirait qu’on est dans un théâtre semi antique, avec plein de monde tout autour de toi. Au début, j’ai cru qu’un mec allait se lever comme dans la Rome Antique pour baisser son pouce “. Mais ce ne fût pas le cas, les Marrakchis se sont laissés séduire, sans même avoir été menacé au couteau, par ce personnage à la fois hobo, serial killer, pervers, Forrest Gump. ” A moitié rêveur, à moitié looser. Sans thune, sans taf, sans futur. Mais toujours la tête dans les nuages “. Quand je lui demande à quel point il est proche de cette description, il me répond ” A 100% “. Ce qui n’est pas sans me rappeler mon gars Orelsan. Mais qui aurait sniffé une tonne de produits toxiques. En même temps, on les voit souvent traîner ensemble. Car Redouanne a l’oreille musicale : sur scène, guitare en bandoulière (enfin, tenue par une cordelette, sûrement volée sur un rockeur noyé dans son vomi), il interprète des chansons aux paroles cash, absurdes, avec un sens du rythme impressionnant.

” L’humour, c’est musical : une punchline doit arriver au bon moment, il y a un sens du timing. Je suis aussi dans les mimiques, je suis dans l’interprétation, parce que c’est dans le flow de l’humoriste. Ce qui m’inspire, c’est les hommes, la vie, l’humain, les histoires d’amour, la famille, les accidents, ce qui nous bouscule. Ce qu’on ne gère pas. Ce qui bascule. Ce qui nous échappe. Etre humoriste, c’est observer son temps, son époque. Sans donner de leçon de morale. On est vivants … Si on était morts, ça servira rien d’être en vie “. En ce moment, il s’est remis à écouter des trucs ” smooth “, Ali Farka Touré, Toumani Diabaté, Buena Vista Social Club, une bande son qui colle bien à la nuit. Car lui et moi, on se croise souvent la nuit, dans Paris, sur un trottoir : ” La nuit, c’est le plus beau pays au monde. La nuit, il se passe des choses. Tu pourrais voir des trucs super chelou la nuit, que tu tolères plus facilement que le jour, c’est plus désinhibé. J’aime bien la nuit. On dit que c’est fait pour dormir, moi je trouve que c’est beau de vivre la nuit. “

Sur cette terrasse du Palais Es Saadi où nous prenons le thé, à moins que ce ne soit une vodka, je bloque une nouvelle fois sur ses mocassins vernis. Portés sans chaussettes, et sous 35 degrés. ” Mais non mec, c’est déjà des chaussettes “. L’absurde, et la poésie. C’est Redouanne Harjane.

A voir dans ” Jamel et ses amis au Marrakesh Du Rire 5 “, sur M6 ce mercredi 24/06 à 20h50.