Rebotini + Turzi + KFTP : Code Napoléon balance un morceau

By Charles Crost
15 Juil 2014

Rebotini + Turzi + KFTP : Code Napoléon balance un morceau @Adrian Martin

Rebotini + Turzi + KFTP : Code Napoléon balance un morceau

Code Napoleon

Rebotini + Turzi + KFTP : Code Napoléon balance un morceau @Youtube

Rebotini + Turzi + KFTP : Code Napoléon balance un morceau

Code Napoleon pendant le festival Tsugi

Le rassemblement haut de gamme de l'électronique française refait parler de lui avec une cover gelée d'Iggy Pop. Le glaçon idéal de l'été.

L'histoire de Code Napoleon est plutôt marrante : Tsugi cherchait à présenter des shows inédits rassemblant plusieurs musiciens électro pour son festival de 2011. Pendant que les Versatile Noise Troopers se formaient autour de Joakim, Jaumet, Gilb'R et I:Cube, Rebotini conviait les fers de lance de l'electro psyché à ses côtés : Kill For Total Peace, ou KFTP, de chez Paneuropean Recordings, et Romain Turzi, le jeune premier versaillais du kraut moderne. La promesse était belle.

Le show qu'ils donnèrent est toujours trouvable sur Youtube. Un monument de psychoactivité radicale fait de covers rock à la sauce synthétique et des vocaux martiaux de D Gage et Rebotini. La prestation avait marqué les esprits dans l'indé au point que de nombreux amateurs se rappellent encore de l'engouement que la formation avait suscité.

A la suite du show, plus de nouvelle : quelle qu'en soit l'explication, il semble que le projet ait été tranquillement planqué sous le tapis. Mais, pour une raison inconnue, voilà que sort, sur le Soundcloud anonyme de Gentil Ohm, un morceau enfin écoutable en audio. Un post facebook sans audience: personne n'était au courant. Cette cover de "Nightclubbing" d'Iggy Pop est annoncée par le groupe comme une Lost Tape, une chute de tentatives en studio, perdue puis retrouvée. Enfin, le morceau ré-émerge des trefonds du reseau pour arriver jusqu'à nous.

On y retrouve tout : les synthés précieux de Turzi, les rythmiques de KFTP, les nappes de Rebotini. L'association fonctionne brillamment et envoie la chanson dans l'espace. Espérons que cette petite réjouissance de début de semaine engagera les 4 larrons à reprendre leurs exactions : il est temps qu'un groupe de cette ampleur, avec un telle vocation, vienne dominer la sphère électronique française. Écoutez plutôt :

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés