Qui est Arca, producteur de Kanye West et Bjork ?

Qui est Arca, producteur de Kanye West et Bjork ?

By Mathias Deshours
29 Oct 2014

Il s'appelle Alejandro Ghersi, est d'origine vénézuélienne, a 24 ans et réside à Londres. Il pourrait être un nobody dans la capitale anglaise s'il n'était producteur pour Bjork ou Kanye West.

Toutes les bouches l'auront bientôt sur les lèvres. Avant la sortie de son premier LP, Xen(chez Mute), lundi prochain, on détaille l'anatomie d'Arca en quelques points.

Il a collaboré avec Kanye West et travaille avec Bjork

Parce que Kanye demande toujours à ses producteurs de ne pas faire du rap, Arca s'imposait. Le rap est sa langue maternelle mais son vocabulaire est devenu propre après infusion du genre dans l'avant garde. Un hip hop des lieux d'Art, en somme, ou du middlebrow de Beaubourg. Rien d'étonnant à ce qu'il mette les pains sous le capot pour le compte de FKA Twigs, Kelela ou Mykki Blanco. Symbole d'un coudoiement, d'une jonction et d'une coordination entre avant-garde et domaines populaires, Arca est un liant magnifique entre deux entités se regardant sans se toucher. Quant à Bjork, elle aimait le limpide, le cristallin, en approchant Arca, elle aura du rugueux.

 

C'est un sculpteur d'électronique

Ghersi est un producteur attaché à la matière, la texture. Dès ses premiers travaux (en tant qu'Arca) Ghersi la tire, la tort, l'étire (ses premiers EPs s'appelaient d'ailleurs Stretch 1 & Stretch 2), comme travaillant avec une peau, synthétique. Une silicone qu'il perfore d'un hip hop erratique. Tous ses titres s'étoffent d'une grande densité comme de respirations, d'ondoiements. Chez lui, le plastique semble connaitre une vie autonome.

 

C'est un amoureux de la chair

On ne sait pas comment Arca se comporte à table, s'il est bon vivant ou coureur de bonnes tables mais ses travaux présentent tous une même constante : l'hyper sexualisation. Que l'on s'entende bien, on ne parle pas ici de libido baveuse ou de décolletés pleins d'intentions. Dans son ADN, comme dans la vidéo de Thievery, condensé de twerk weirdo – de tweirk – le sexe démange et se suggère. Un art nourri de pulsions et d'instincts libérés.

Il aime les courts-circuits intellectuels

C'est son propre terme et il on ne peut plus pertinent. Dans sa création, Arca aime/cherche l'accident, l'involontaire, ce qui apparait de lui, malgré lui. Un bon titre est un titre laissant l'esprit se déverser sans intervention de l'esprit. De son propre aveu, il aime les frontières floues entre science et superstition, croyance et savoir. À vrai dire, ses EPs comme son premier LP sont les murs d'un cabinet de curiosités où sciences, religion, nature et art chantent d'une même voix.

 

Son alter ego et son album se nomment Xen

Jesse Kanda, son meilleur ami et colocataire de Dalston (à Londres, où ils résident) réalise tous ses visuels. Chez Arca, l'aspect visuel peut-être autonome mais il demeure indissociable. Kanda illustre chaque recoins de la musique d'Arca, jusqu'à la création du personnage de Xen (aussi nom de son album), double de Ghersi et créature "ingenrée " au visage enflés et irréguliers. Comme son oeuvre finalement.

 

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés