Le Flair Bartending, le sport de barman

Qu'est ce que le Flair Bartending ?

By Marine Normand
04 Juil 2012

Le comptoir est un lieu autour duquel il se produit souvent quelque chose de magique. D'un coup, la personne qui passe derrière gagne en effet 1000 points de sex appeal. Mais pourquoi? La raison ? Le Flair Bartending... C'est vrai, qui ne s'est pas retrouvé à une soirée, les yeux tous mouillés, à admirer la dextérité

Le comptoir est un lieu autour duquel il se produit souvent quelque chose de magique. D'un coup, la personne qui passe derrière gagne en effet 1000 points de sex appeal. Mais pourquoi? La raison ? Le Flair Bartending...

C'est vrai, qui ne s'est pas retrouvé à une soirée, les yeux tous mouillés, à admirer la dextérité du barman ? ("whoah, il sait verser des trucs dans des autres trucs, mais comment fait-il ?"). Il devient le temps d'une soirée un demi Dieu quand il fait comme si c'était normal du passe-passe avec des bouteilles (en verre !), rattrape deux shakers dans son dos et que tout finit comme par enchantement... dans un verre !

Ce n'est pas de la magie : c'est de l'entrainement, PARFAITEMENT, et c'est même une discipline sportive. Cela s'appelle le Flair Bartending (à prononcer avec l'accent américain, sinon ça ne marche pas). Ce sport a connu son heure de gloire dans les années 80, après le succès du meilleur film du monde avec Tom Cruise, COCKTAIL . Durant tout le long-métrage dédié à l'apprentissage du métier de barman (et de la quête du véritable amuuur), le jeune acteur épate la galerie à coups de jongleries folles (sur une bande son qui sent les choucroutes peroxydées de Tatie Jeannine en 1984).

Avec sa fédération officielle, et même son école de formation, le Flair Bartending n'est donc pas un "loisir". C'est un sport, un vrai, séparé en deux courants. Tout d'abord le "show flair", qui consiste à faire des figures dans un but strictement récréatif, sans préparation de cocktails. A vous les shows à base de bouteilles incassables et de shakers vides. Ça sent un peu le petit joueur comparé au "Working Flair" qui lui, même si il utilise les mêmes techniques de jonglage, s'en sert dans un but utilitaire, celui de faire un cocktail. Plus professionnel, et plus dangereux. A vous les taches sur la chemise et les commandes non honorées. Et oui, quand on débute, on passe plus de temps à nettoyer les pots cassés qu'a servir des Bloody Mary. Alors entrainez-vous, et devenez le Flair Bartender que vous voulez être, à coup de Passing (lancer entre deux barmen des bouteilles ou des glaçons), ou de pratique de "La griffe". Et si vous cassez des verres, ne mettez pas ça sur notre dos. Fallait être plus doué, c'est tout.

Le site de la fédération : www.fffb.fr
L'école de Flair Bartending : www.baracademy.net

Derniers
articles
Bars

Les
pluslus

Lespluspartagés