Rock en Seine 2012, les coups de coeur de la rédac

Nos coups de coeur et coups de bof de Rock en Seine 2012

By Mathilde Kichenama
29 Août 2012

Après deux bons gros dodos, on a eu le temps de digérer et repenser à ce Rock en Seine. On vous a donc sélectionné nos pires et nos meilleurs moments de cette édition 2012, qui clôturaient avec chaleur un été qui n'en a pas eu beaucoup... Coups de coeur de Mathilde : - L'ambiance décontractée. Rock en Seine c'est un p

Après deux bons gros dodos, on a eu le temps de digérer et repenser à ce Rock en Seine. On vous a donc sélectionné nos pires et nos meilleurs moments de cette édition 2012, qui clôturaient avec chaleur un été qui n'en a pas eu beaucoup...

Coups de coeur de Mathilde :

- L'ambiance décontractée. Rock en Seine c'est un peu comme un grand week-end en famille. Tout le monde s'éclate et profite des concerts dans la bonne humeur.

- Le stand de restauration autour du monde : en 3 jours on a pu voyager aux Antilles, au Japon et en Turquie ! Tout ça uniquement avec un pass navigo, youhou !

- L'expo Rock Art : des illustrateurs avaient imaginé une affiche pour chaque groupe du festival: une expo ludique et originale!

Mes coups de coeurs musicaux :

- Grimes et sa dream pop . Très chouette découverte

- Club Cheval et leur mix d'1 h. Trois étoiles pour leur remix de " Mercy " de Kanye West !

- Gesaffelstein et sa gueule de tombeur : un coup de foudre...

- Foster The People et leur pop légère et ensoleillée : un grand moment d'émotion

- Greenday et leur concert en clôture le festival. On ne peut que leur tirer notre chapeau. Ils ont transporté le public, c'était une conclusion parfaite.


Coups de bof de Mathilde :

- La pluie de vendredi... Quand on a les cheveux frisés, à la moindre goutte d'eau c'est bonjour la coupe Diana Ross. Ah oui et aussi la poussière, mais bon ça ça fait partie du charme des festivals, n'est ce pas ?

- Faire la queue aux toilettes. Est ce qu'un jour on arrivera à régler ce problème de toilettes ?

- Etre une des moins stylées. Vous aussi ? Non mais c'est vrai que certaines vous fileraient presque des complexes !

- Les annulations de Frank Ocean et Childish Gambino. Quand on avait ces deux artistes dans son top cinq de concerts à voir ABSOLUMENT, il y a de quoi être dégoûtée.

Coups de coeur de Marine

- Le live de Paraone : en dix minutes, il a reussi à conquérir une foule qui ne lui était pas forcément acquise, ayant été appelé d'urgence pour remplacer Frank Ocean. Un grand moment de musique. On aurait aimé rester un peu plus longtemps...

- Little Dragon . Un groupe complètement inconnu qui a reussi à nous laisser scotchées. Vous devriez aller écouter, les morceaux sont des petites perles parfaitement conçues. Ca passe depuis en boucle dans nos écouteurs !

- La prestation parfaite de Grimes. Quand on voit en live un artiste électro, on s'attend toujours à être un peu déçu. Pourtant, les morceaux étaient encore plus forts. Une maitrise totale de la scène pour une artiste dont on a pas fini de parler.

- Les petits fans. Voir des jeunes gens aussi motivés par la musique, tout cela saupoudré de t-shirts de groupes, de larmes et des cris, ça donne envie d'avoir encore 16 ans. On les a peut-être eu pendant cinq minutes, quand on a hurlé à l'intro du morceau OPR de Gesaffelstein...

- Le jeu de lumière. Le soir, le Domaine de Saint Cloud prenait des couleurs fantomatiques. On avait l'impression d'évoluer dans une forêt au milieu de nulle part (mais avec quand même pas mal de monde). Complètement dépaysant !

Coups de bof de Marine

- Les prix et la queue pour la nourriture : 20 minutes de queue, des stands débordés... La prochaine fois on pensera au pique-nique.

- Bouger. Pour assister à tous les concerts, il fallait courir d'une scène à l'autre, et surtout, faire une croix les yeux mouillés (et pas qu'à cause de la pluie) sur quelques artistes. Tant pis pour Passion Pit , pour lequel on est arrivées bien tard. La scène Pression Live était blindée. Tant pis aussi pour Sigur Ros qu'on a raté puisqu'un peu perdues. Bon, bah on écoutera sur internet hein...

- La Grande Roue. C'était bien. Mais ça aurait été mieux encore sans vertige et sans avoir à se cramponner à la nacelle en lui priant de rester bien accrochée.

- La pluie. Pas de problème capillaire, mais plutôt un problème vestimentaire. Avec un K-Way super moche, c'était pas évident de faire semblant d'être à l'aise. Donc si vous avez croisé vendredi quelqu'un qui avait l'air d'un vieux schtroumpf version waterproof, ça devait être surement l'une des moitiés d'Onvillanuit. On dit ça, on dit rien.

Mathilde Kichenama et Marine Normand

Derniers
articles
Événements

Les
pluslus

Lespluspartagés