New

Musique et Fashion Week : portrait de Michel Gaubert

Musique et Fashion Week : portrait de Michel Gaubert

By Marine Normand
23 Sep 2013

Ancien disquaire du Palace, Michel Gaubert est depuis les années 90 l'illustrateur sonore des défilés des plus grands, de Chanel à Fendi. A l'occasion de la très proche Fashion Week, portrait d'un véritable couturier du son, qui dessine l'écrin musical idéal de mulitples collections...

Il ne se considère ni comme un musicien, ni comme un compositeur. Pourtant, c'est à lui que Fendi, Chanel, Céline, Raf Simons ou encore Christian Dior confie la musique de leurs défilés. Un challenge important : en l'espace de quelques minutes, il faut réussir à créer une atmosphère et une ambiance se confondant parfaitement avec l'univers de la marque. Quitte à mettre un peu son ego et ses goûts musicaux de côté pour que la musique disparaisse au profit des vêtements et de la vision du couturier.

Michel Gaubert fait partie de ces rares illustrateurs sonores que compte le milieu de la mode. Ancien disquaire de la boite du Palace, il travaillait aussi au Magasin Champs Disques, qui était réputé pour fournir les meilleurs clubs en bon son. Mélomane averti (il confiait à Interview avoir 60 000 Cds, 20 000 vinyles et plus de 340 000 chansons sur son ordinateur), il crée pour chaque saison la bande son à chaque fois originale d'une trentaine de défilés. Un score plus que notable.

Habitué des grandes maisons de mode, qui lui sont très fidèles (c'est d'ailleurs Karl Lagerfeld qui aurait émis l'idée qu'il puisse faire la musique des défilés), il en est dorénavant l'un des acteurs majeurs, imaginant à chaque fois l'univers sonore propice à une collection. On lui confie un mot, une émotion, et le voilà chargé d'imaginer sa matérialisation musicale, quitte à prendre quelques risques : du The XX, du Lilly Allen, mais on a aussi entendu en 2001 au défilé Balenciaga le " Comme un ouragan " de Stéphanie de Monaco... C'est ce qu'on n'appelle ne pas avoir froid aux yeux.

Véritable référence, Michel Gaubert multiplie dorénavant les collaborations, et crée des passerelles entre mode et musique. Il a imaginé une collection capsule pour le maroquinier Longchamp en 2007 et signe régulièrement des compilations élégantes pour Colette. Un homme de l'ombre qui laissera sa trace dans les oreilles de toutes les modeuses de cette Fashion Week parisienne !

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés