Midlake, pionniers d'une folk grisante

Midlake, pionniers d'une folk grisante

By La rédaction
07 Fév 2014

Cascadeur a invité Eric Pulido et Tim Smith de Midlake sur son deuxième album. L'occasion de se pencher sur ce groupe, dont la musique aux accents folk et psychés est d'une richesse rare.

En 1999, sur les bancs d'une université texane se rencontrent Eric Pulido, Tim Smith, McKenzie Smith, Paul Alexander, Eric Nichelson, Jesse Chandler et Joey McClellan. Ensemble, ils décident de monter un groupe de jazz, dont le nom est intraduisible en français, Midlake.

Après avoir sorti un premier EP en 2001, les sept garçons prennent une autre orientation musicale avec leur premier album Bamnan and Silvercock, bien moins jazz, et où l'on retrouve quantité de synthétiseurs. Mais le groupe semble prendre vraiment son identité avec son deuxième album, The Trials of Van Occupanther. Une folk aux guitares très soignées, et qui semble avoir un peu baigné dans un psyché pas hallucinant, mais doux et simple à écouter quand la chaleur commence à se dissiper. La voix enchanteresse de Tim Smith nous plonge dans une autre atmosphère et fait rêver de cabanes dans une Amérique idéalisée.

Après la tournée de nombreux festivals en 2007, qui leur a donné une excellente presse, les garçons se sont fait discrets pour retravailler sur un troisième album, The Courage of Others. Le résultat est nettement plus sombre, et pouvait laisser présager un certain mal-être venant de la part du leader Tim Smith. C'était en effet le cas. Le chanteur, après avoir essayé de composer et d'enregistrer sans succès avec le groupe, quittera en novembre 2012 la formation pour monter son propre projet, Harp.

C'est donc Eric Pulido qui reprendra les rennes de Midlake, et sortira le 4 novembre 2013 un opus résolument plus solaire, Antiphon. On vous laisse écouter, et découvrir avec délectation pourquoi Cascadeur a souhaité s'entourer de ces artistes très très doués.

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés