Concerts du 3 juillet 2012 : Jack White et Metric à l'Olympia et au Trianon

Metric versus Jack White

By Marine Normand
02 Juil 2012

Demain les amateurs de rock devront faire un dur choix. Celui de cautionner la nouvelle carrière solo du leader des White Stripes qui se produira à l'Olympia, Jack White, ou de privilégier l'esprit de groupe et se rendre au concert de Metric au Trianon. Galanterie (et girl power) oblige, présentons Metric. Le quatuor

Demain les amateurs de rock devront faire un dur choix. Celui de cautionner la nouvelle carrière solo du leader des White Stripes qui se produira à l'Olympia, Jack White, ou de privilégier l'esprit de groupe et se rendre au concert de Metric au Trianon.

Galanterie (et girl power) oblige, présentons Metric. Le quatuor canadien de Toronto, qu'on avait découvert grâce au super Dead Disco en 2004. Ils feront au Trianon ce mercredi le baptême français de leur quatrième et dernier album, Synthetica, sorti tout droit de la pouponnière (sur lequel ils ont réussi à inviter l'empereur du Rock, Lou Reed). Dans un Trianon tout rénové qui sent bon le propre et les bonnes raclées en live, on espère que la voix péchue/girly de la chanteuse peroxydée Emily Haines surfera grâce son synthé sur les grosses vagues rock, respectant l'écume du rythme de la batterie à la précision assassine. C'est demain et ça promet d'être bien.

Metric au Trianon
le 3 juillet 2012 à 20 heures
Première partie : Concorde
80 boulevard Rochechouart
75018 Paris
www.letrianon.fr

Jack White on l'aime tellement fort que si on faisait cette déclaration sur l'internet ça nous mettrait un peu la honte. Il a réintroduit avec les White Stripes (et Meg White) les riffs qui font mal et le minimalisme rock à une époque où on nous servait que de la daube à la cantine de la musique (ça c'est de la belle métaphore). Après l'expérience des White Stripes et des Raconteurs, il décide de se la jouer Solo comme Bruno et de tester une carrière où il n'y aurait de la place que pour lui lui lui. Le résultat semble assez sympa et s'appelle Blunderbuss, et on retrouve ce chouette son de guitare, son amour des mélodies retro réinterprétées et sa voix proche de la crise de nerfs. Bon, il a toujours cette odieuse coupe de cheveux, mais que voulez-vous.

Jack White à l'Olympia
le 2 et 3 juillet 2012
Première partie First Aid Kit (COOL C'EST UN BON GROUPE)
28 boulevard des Capucines
75008 Paris
www.olympiahall.com

Marine Normand

Derniers
articles
Événements

Les
pluslus

Lespluspartagés