Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

By Anne-Lyse Renaut
08 Fév 2016

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ? @Anne-Lyse Renaut

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

La Masterclass de Gin Tonic s'est déroulée au restaurant Grand Coeur.

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ? @Anne-Lyse Renaut

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

Le restaurant Grandcoeur.

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ? @Anne-Lyse Renaut

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

Les "Gin Tonic" réalisés par les participants de la Masterclass.

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ? @Anne-Lyse Renaut

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

La fin de la Masterclass au bar du restaurant Grandcoeur.

Le 23 janvier, Christina Monaco, brand ambassadrice Schweppes Premium Mixers, a organisé une Masterclass autour du Gin Tonic à l'occasion de la Paris Cocktail Week. L'experte a livré de nombreux conseils pour réaliser ce cocktail à la perfection. Les voici.

Dire au revoir au Gin Tonic des années 90

Tout commence par un gin tonic "des années 90", dans un large verre plat et rond "style verre à cognac", un simple quartier de citron, un peu de gin et de Schweppes. Très vite, le ton est donné. Tout l'enjeu de cette masterclass est de "redonner ses lettres de noblesse au gin tonic" explique Christina. Il s'agit de le réinventer. Voici toutes les astuces pour réaliser un Gin Tonic tendance et original. Mais comme tout véritable expert, il est important d'en connaître les origines...

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

Le verre de Gin Tonic "des années 90".

L'histoire du tonic

Si vous demandez l'ingrédient indispensable du gin à Christina, elle vous répondra sans hésiter : "la quinine". D'où vient-elle ? "Il faut remonter en 1638, lorsque la Comtesse de Chinchón, l'épouse du vice-roi du Pérou est tombée malade" explique l'experte. Découverte par les indiens Quechua, c'est donc grâce à l'écorce de cet arbre que l'on surnomme "l'arbre des fièvres" que la comtesse va être soignée. À l'époque, la quinine sert aussi à guérir des maladies comme le scorbut ou la malaria. Quelques années plus tard, dans le courant du 17e siècle, les Anglais partent à la conquête des Indes. Ils trouvent alors une astuce pour atténuer l'amertume de cette boisson. En plus des quelques citrons, du sucre et de la quinine, les Britanniques ajoutent du gin et crée ainsi le célèbre Gin Tonic. Le seul hic ? Cette boisson n'est pas encore gazeuse.... "C'est à cet instant que rentre en compte l'histoire de la marque Schweppes" souligne Christina. En 1760, un certain Jacobs Schweppe va s'appuyer sur les travaux d'un chimiste pour inventer la première machine pour gazéifier l'eau. Le brevet a été déposé en 1783 et la marque Schweppes a débuté. Cependant, il a fallu attendre jusqu'à 1890, pour que l'Indian Tonic voit le jour, une boisson créée en hommage aux convives britanniques de Schweppe. À la création, la drunken bottle ou la bouteille torpille sont utilisées. De formes arrondies, elles ont la particularité de mieux conserver le gaz.

Aujourd'hui, il existe aussi une multitude d'offres de gin, avec des profils aromatiques très différents. Le marché du tonic s'est donc s'adapté à cette offre. Le but ? Composer la meilleure boisson possible pour que chaque profil aromatique du tonic s'adapte au gin. C'est à cet instant que la marque Schweppes a décidé d'innover en ne proposant pas seulement de l'Indian Tonic, mais de véritable déclinaisons d'arômes. Schweppes a donc créé la gamme Schweppes premium mixers en rappelant la forme du la forme arrondie de célèbre "Drunken bottle" mais aussi en déclinant plusieurs arômes : le "pink pepper" aux baies roses, le "ginger cardamom", le "tonic original", le "lavender & orange blossom".

Maintenant que les présentations sont faites, passons à la réalisation...

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

La gamme Schweppes Premium Mixers.

Comment fabriquer le bon Gin Tonic ?

Quel verre ?

Les plus gros consommateurs de gin tonic ? Ce sont les Espagnols. Et pour cause, "c'est eux qui ont révolutionné la façon de consommer le gin tonic avec le verre Copa" souligne Christina. Sa forme arrondie permet de faire respirer l'ensemble des ingrédients.

Quel ingrédient choisir en premier ?

Selon l'experte, "il faut choisir le tonic en premier car il représente 75 à 80% de votre gin tonic final". En général, le profil aromatique qui vous plaît le plus, fruité ou amer. Vous avez l'embarras du choix.

Quel dosage ?

Le bon ratio pour un gin : une part de gin, deux parts de tonic. "Aujourd'hui on va être généreux, et doser 6cl de gin avec la bouteille entière de Schweppes premium mixer " s'exclame Christina. Pour résumer, en général, il faut 6cl de gin pour 20cl tonic.

Quel profil aromatique ?

"Choisissez le profil aromatique qui vous plait le plus, plus fruité ou plus amer, comme vous le souhaitez" insiste Christina. Pour agrémenter le gin tonic, "privilégiez le zeste plutôt qu'un quartier d'agrume". Autre conseil important : "ne pas dépasser deux ingrédients supplémentaires". Ainsi, Christina cite comme exemple "si vous mettez du basilic avec du citron vert, n'ajouter pas d'autres choses pour ne pas masquer le goût du gin et du tonic". Vous suivez ?

L'importance de la glace

L'autre élément important est la glace. " Plus vous ajoutez de glaces, plus vous conservez les bulles de votre tonic ainsi que son profil aromatique". Si vous ne mettez qu'un glaçon le gin tonic perd tout son charme. Alors, vous l'avez compris, ne lésinez pas sur les glaçons...

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

Christina Monaco, lors de la masterclass de Gin Tonic.

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

La panière d'agrumes proposée lors de la masterclass.

Place au concours

Après avoir le tonic et le gin, les participants sont invités à monter dans "la botanic call room". Ils ont alors deux minutes chrono pour choisir les ingrédients qui vont rehausser leur gin tonic. Sur la table ? Une panière d'agrumes, du citron au pamplemousse, à ses côtés , on trouve des fleurs comestibles comme de jolies pétales de rose. Un peu plus loin, ce sont de jolis épices qui prennent place dans des petits compartiments boisés : on y trouve aussi bien de l'anis étoilé que des baies de genièvre. Puis vient le retour en salle et le moment de la dégustation. Tous ont respecté à la lettre les conseils de Chrisitina en y ajoutant leur touche d'originalité, certains ont préféré le concombre aux pétales de rose, quand d'autres ont craqué pour les classiques quartiers d'oranges... Il n'y aura bien sûr aucun perdant, tous repartent avec le sourire et l'envie de reproduire à leur tour un gin tonic moderne et tendance !

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

L'un des "Gin Tonic" réalisés par les participants de la Masterclass.

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

Christina Monaco lors de la masterclass "Gin Tonic".

Masterclass : comment réaliser le parfait Gin Tonic ?

Tous les participants ont remporté un kit à cocktail.

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE, A CONSOMMER AVEC MODERATION

Derniers
articles
Astuces cocktails

Les
pluslus

Lespluspartagés