Les secrets du tournage avec Penelope Cruz, la nouvelle égérie Schweppes

Les secrets du tournage avec Penelope Cruz, la nouvelle égérie Schweppes

By Caroline Taret
02 Avr 2014

L'équipe de tournage nous a raconté le shooting du dernier film avec Penelope Cruz. Comme si vous y étiez !

C'est le troisième film mettant en scène une égérie que produit Schweppes : après Nicole Kidman mystérieuse dans un palais indien et Uma Thurman en press junket un peu déjanté, c'est Penelope Cruz qui incarnera l'esprit de la marque à compter du mois d'avril 2014. La comédienne espagnole qui vit à Londres avec sa famille, s'est prêtée au jeu de l'égérie avec professionnalisme et exigence. Deux qualités pour une star de cinéma doublée d'une jeune maman très proche de ses enfants. Sa fille de 7 mois est sur le plateau avec sa nounou, et pour compléter l'entourage de la Madrilène, un duo de coiffeur et maquilleur qui prépareront la jeune femme pendant 3 heures avant le shooting photo emmené par la jeune et talentueuse photographe newyorkaise Quentin Jones.

L'équipe nous raconte : " quand elle arrive sur le set prête pour le shooting, c'est un moment crucial : c'est la rencontre d'une star et d'un photographe avec un style précis... c'est un vrai face à face ! On ne savait pas trop comment ça allait se passer... ". La photographe Quentin Jones a la spécificité de travailler avec des fonds donc ne se focalise pas que sur le portraituré : il a été très compliqué de trouver la bonne lumière dans ce contexte. " L'égérie sait comment elle est jolie et à son avantage (...) Elle a l'expérience d'heures de shooting avec les plus grands qui lui ont appris à maitriser son outil de travail qu'est sa personne. Elle a capté l'oeil de ses photographes et le partage volontiers ". L'égérie a contribué à sa manière au processus de création de cette photo : elle dira à Farid (de l'agence Fred et Farid en charge du projet) qu'elle n'est pas là pour faire sa diva et qu'elle apprécie que l'équipe " comprenne son point de vue ". Un côté directeur artistique qui va bien à cette actrice qui envisage de passer derrière la caméra.

Complicité immédiate avec Kathryn Bigelow

Sur le film c'est la même chose : Penelope avait envie de travailer avec la réalisatrice oscarisée Kathryn Bigelow et cela se voit dès son arrivée sur le plateau. La réalisatrice de Point Break et Démineurs la briefe en quelques minutes : arrivée dans la foule, démarche déterminée, le travail sur la lumière complexe dans l'univers d'une soirée. L'égérie prend ses marques sur un plateau qui regroupe peut-être 150 figurants et une centaine de techniciens. Elle lance : " c'est la première fois que je remets des talons hauts depuis ma fille ! Je ne sais pas si je vais réussir à marcher " plaisante-t-elle... C'est comme le vélo apparemment. Elle salue ses partenaires de jeu du jour, une jolie blonde et un beau jeune homme, puis se lance. L'équipe précise : " On ne se rend pas bien compte de ce qu'est une star : elle évolue dans un autre monde dont nous n'avons pas conscience ! Cela va de la problématique paparazzi à le tenue de cette jeune maman dans le film. Malgré ce côté star, elle reste accessible, très latine, chaleureuse : cette occasion de reporter des talons hauts et de jouer la séduction lui va bien ".

Le What Did You Expect ?... avec l'accent !

Mais quelle a été la réaction de l'équipe au moment de la fameuse phrase, la signature de Schweppes : " Une surprise ! Certains nd'entre nous n'avaient plus en tête qu'elle avait un tel accent ! Mais c'est irrésistible, c'est plus chantant, et cela rajoute de la proximité à notre égérie et c'est ce que nous souhaitions. On ne voulait pas qu'elle soit sur un piédestal comme Uma et Nicole ". Le choix d'une égérie pour la marque reposait cette année en effet sur la proximité. " Pour trouver la bonne personne et il y a plusieurs paramètres qui orientent notre choix : ne pas oublier l'historique des films précédents, donc rester dans une certaines catégorie de femmes, ne pas se laisser tenter par les sirènes des starlettes du red carpet ! Et réfléchir à l'intégration de cette personnalité au scenario que l'on imagine : Lady Gaga n'aurait pas joué la même partition qu'Uma Thurman. Une oscarisée c'est du ferme !! "

Penelope Cruz s'est avérée un choix juste surtout quand l'équipe prend conscience de l'attachement de l'égérie à la marque ('je bois du Schweppes depuis que je suis toute petite'). Du coup quand on lui demande de ne pas oublier le fameux 'Hey' précédant la phrase, elle ne le sent pas et le dit : avec " l'accent cela ne fonctionne pas, je pense qu'il faut faire sans ". Exigeante on vous dit. What did you expect ?

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés