Les Nuits Parisiennes, l'exposition à ne pas rater à l'Hôtel de Ville

Les Nuits Parisiennes, l'exposition à ne pas rater

By Juliette Hautemulle
01 Déc 2017

Filez donc un jour à l'Hôtel de Ville, jusqu'au 27 janvier prochain se tient l'exposition Les Nuits Parisiennes. L'occasion de découvrir Paris by night, des premiers tripots aux folles années Palace, en passant par l'âge d'or des maisons closes. Le tout à travers près de 300 oeuvres.

Hemingway lui-même le disait : "Paris est une fête". Mais du moins seulement à partir du 18ème siècle, époque de l'apparition des premiers éclairages publics, condition sine qua none pour que les Parisiens puissent sortir de chez eux une fois la nuit tombée. Cette anecdote est une des choses qu'on peut apprendre lors de la visite de l'exposition Les Nuits Parisiennes qui se tient jusqu'au 27 janvier prochain à l'Hôtel de Ville.

Dans cette rétrospective, on découvre plus de 300 oeuvres rassemblées par les équipes de la mairie : des affiches, des photos, des films, des tableaux, ou encore des chroniques de journaux. Ainsi, vous découvrirez alors que les premières fêtes parisiennes se sont tenues au Palais Royal parce que le quartier échappait à la réglementation de la police royale. Mais aussi qu'on comptait pas moins de 2,5 millions de travailleurs de la nuit au 19ème siècle. Ce siècle, justement, sont les grandes années du Moulin Rouge, du Bataclan... mais aussi des maisons closes.

Un manque de recul sur la situation actuelle ?

Vous serez amusé de repérer, lors de votre visite, que dans les années 1920, les fauchés traînaient à Saint-Germain-des-Prés – quartier le plus huppé de nos jours – dans des caves comme La Huchette. Et vous serez peut être nostalgique (on ne connaît pas votre âge, après tout) devant les clichés pris Chez Régine et au Palace, le célèbre club parisien dont on vous parlait ici.

Et après, aujourd'hui ? Quand l'équipe du Parisien a posé la question au commissaire de l'exposition, ce dernier a mentionné l'embourgeoisement de Paris, le durcissement de la réglementation préfectorale et a rappelé qu'entre 2000 et 2010, la moitié des établissements de nuit avaient fermé. De notre côté, on ne voit que la multiplication des collectifs et soirées club et hors club. Bref, contrairement à ce que semble dire le spécialiste, on pense que ce pan d'histoire mérite à lui seul une exposition qu'on espère vite arriver !

Exposition Les Nuits Parisiennes, jusqu'au 27 janvier 2018 à l'Hôtel de Ville
4 rue de Lobau, 75004 Paris
Ouvert du lundi au samedi, de 10h à 18h30
Entrée gratuite

Derniers
articles
Unexpected

Les
pluslus

Lespluspartagés