Les Nanas d'Paname, le projet photo de Chloé Bonnard et Aurélie Martin

By Mathilde Kichenama
22 Fév 2013

Les Nanas d'Paname, le projet photo de Chloé Bonnard et Aurélie Martin @DR, Chloé Bonnard

Les Nanas d'Paname, le projet photo de Chloé Bonnard et Aurélie Martin

Stephanie Lambert/Mannequin/créatrice de vêtements et accessoires

http://www.ste.book.fr/

Les Nanas d'Paname, le projet photo de Chloé Bonnard et Aurélie Martin @DR, Chloé Bonnard

Les Nanas d'Paname, le projet photo de Chloé Bonnard et Aurélie Martin

Marynn BT'/illustratrice

http://marynn-up.blogspot.fr/

robe: Pantheone

Les Nanas d'Paname, le projet photo de Chloé Bonnard et Aurélie Martin @DR, Chloé Bonnard

Les Nanas d'Paname, le projet photo de Chloé Bonnard et Aurélie Martin

Elodie Hachet, actrice et blogueuse

www.elodiehachet.fr

i-am-a-robot-and-you.tumblr.com

Les Nanas d'Paname, le projet photo de Chloé Bonnard et Aurélie Martin @DR

Les Nanas d'Paname, le projet photo de Chloé Bonnard et Aurélie Martin

La couverture du livre Les Nanas d'Paname

C'est l'histoire de Chloé Bonnard et Aurélie Martin, deux jeunes femmes pétillantes et créatives. L'une est photographe, l'autre make-up artist. Ensemble, elles montent un projet : les Nanas d'Paname. Leur but est de mettre en lumière les filles de caractère de la capitale. Elles photographient et maquillent créatrices

C'est l'histoire de Chloé Bonnard et Aurélie Martin, deux jeunes femmes pétillantes et créatives. L'une est photographe, l'autre make-up artist. Ensemble, elles montent un projet : les Nanas d'Paname. Leur but est de mettre en lumière les filles de caractère de la capitale. Elles photographient et maquillent créatrices de mode, chanteuses, comédiennes ou architectes et c'est un carton. Chloé Bonnard nous parle de leur aventure pop et acidulée.

OnVillaNuit : Chloé et Aurélie, parlez-nous de vos parcours respectifs ?

Chloé : Je suis passionnée de photographie depuis que je suis toute petite. J'ai commencé à travailler dans ce domaine à mon entrée à l'Ecole de photographie de Vevey. J'ai fait des photos pour la presse, des magazines de mode, et j'ai été reporter pour l'UNICEF à Madagascar. Puis j'ai travaillé au studio Daguerre à Paris ou j'ai fait de belles rencontres. Aurélie et moi nous sommes rencontrées par l'intermédiaire de mon compagnon. On est tout de suite devenues amies et on a décidé de monter un projet artistique ensemble.

Aurélie : Mon premier amour c'est la danse que j'ai pratiqué avec passion pendant de nombreuses années avec différents chorégraphes. En 2005, je l'ai mise de côté pour entrer dans l'école de maquillage Christian Chauveau à Paris. J'étais d'abord l'assistante des maquilleurs sur des shootings de prestigeux magazines de mode. Au fil des années, j'ai trouvé mon propre style. Je puise mon inspiration dans les années 80, la pop culture. J'adore ajouter un brin de folie dans mes créations et donne une place primordiale aux couleurs et à leurs nuances.

OnVillaNuit : Parlez-nous du projet les Nanas de Paname ? Comment a t-il été lancé ?

Chloé : On voulait un projet photo à la hauteur de notre créativité, et qui soit pop et flashy. Notre idée était de faire découvrir des jeunes talents, des créatrices ou des amies parisiennes. Le concept a été lancé sous forme de buzz. Un jour, toutes les filles ont changé leur photo profil sur Facebook et ça a cartonné.

OnVillaNuit : Comment avez-vous choisi les filles ? Qu'ont-elles de particulier ?

Chloé :On les choisit suivant leurs projets, on contacte les filles qui nous touchent. Elles sont créatrices de mode, architectes, comédiennes, étudiantes. Elles ont toutes plein de projets en cours. Par exemple, on a découvert la chanteuse Ornette grâce au magazine Paulette ( ou aussi Nili de Lily Wood and the Prick ), on lui a proposé de faire une photo pour les Nanas d'Paname.

OnVillaNuit : Comment choisissez-vous le décor et le maquillage des filles ?

Chloé : Le décor c'est en fait un tissu que l'on accroche derrière notre modèle. On le choisit à trois avec le modèle, tout comme le stylisme. La fille peut soit apporter ses propres vêtements soit on l'habille nous-mêmes. C'est d'ailleurs l'occasion de faire connaître les créations de petits créateurs.

OnVillaNuit : Comment se déroule un shooting ?

Chloé : C'est vraiment à la bonne franquette. Tout se passe chez moi. La fille arrive et on commence par discuter autour d'un petit thé. C'est important de prendre ce temps-là parce qu'on connaît son travail mais on ne la connaît pas forcément en tant que personne. Puis on passe au shoot. Pendant qu'Aurélie maquille, j'accroche le tissu avec quelques bouts de scotch. Ensuite c'est parti. Je fais plusieurs clichés puis on sélectionne le meilleur toutes les trois.

OnVillaNuit : Quel message voulez-vous faire passer grâce à vos photos ? Y-a t-il un propos féministe ?

Chloé : Nous avions envie de créer une plateforme communautaire féminine au travers d'un projet artistique. Les Nanas d'Paname, c'est comme un remède anti-blues, un coup de pied aux fesses à l'individualisme parisien. On met un peu de pep's et de couleur dans la grisaille de la capitale ! Non, nous ne sommes pas féministes. On est pour les nanas et le fait de tout donner pour y arriver, mais pas extrémistes.

OnVillaNuit : Comment l'idée de regrouper toutes vos photos dans un livre vous est-elle venue ?

Chloé : C'est en fait elle qui est venue à nous ! Une éditrice nous a repérées et nous a proposé de sortir un livre. Elle a fait un travail remarquable.

OnVillaNuit : Chloé et Aurélie, avez-vous une ou plusieurs photos préférées ?

Chloé : Non, nous n'avons pas vraiment de photo préférée puisque chacune a quelque chose de spécial et d'original. Mais si je devais vous en donner une là tout de suite, je vous parlerais de celle de Stéphanie Lambert (qui est mannequin et styliste), que l'on a réalisée dernièrement. Elle est spéciale parce que c'est la première fois qu'Aurélie a maquillé tout le visage et la fille pose avec une Tour Eiffel : c'est un emblème fort !

OnVillaNuit : Vous avez récemment photographié pour la première fois un homme (Benjamin Cotto) à la manière des Nanas d'Paname . Allez-vous lancer les Mecs d'Paname ?

Chloé : On aimerait bien sortir un projet capsule de 10-15 photos. Mais notre projet premier reste les Nanas d'Paname donc on ne veut pas trop s'éparpiller.

OnVillaNuit : Des envies pour la suite ?

Chloé : Pourquoi pas photographier les nanas de Tokyo, de London ou de New York ! On espère pouvoir faire des collaborations...

Le site des Nanas d'Paname

Le site de Chloé Bonnard

Le site d'Aurélie Martin

Où trouver le livre les Nanas d'Paname : Points de vente

Propos recueillis par Mathilde Kichenama

Derniers
articles
Portraits

Les
pluslus

Lespluspartagés