5NV6Rdv1a3I

Les Daft Punk au camping

By Caroline Taret
13 Août 2013

Chichi, beignets, "Get Lucky" ? Cet été des plages aux pistes de danse des campings, impossible de passer à côté du premier extrait de l'album des Daft Punk. Le titre interprêté par Pharrell Willilams peut également habiller vos mariages et bar-mitsvah...

Chichi, beignets, "Get Lucky" ? Cet été, des plages aux pistes de danse des campings, impossible de passer à côté du premier extrait de l'album des Daft Punk. Le titre interprêté par Pharrell Willilams peut également habiller vos mariages et bar-mitsvah...

"Get Lucky" c'est le morceau de l'année (106 millions de vues sur YouTube). Pour plusieurs raisons : d'abord parce qu'il était très attendu (autant que le concours de t-shirt mouillé au camping des Flots Bleus). Il a été découpé, teasé, livré seconde par seconde, puis dévoilé lors du festival de Coachella. Enfin il est sorti et tout le monde ne parlait que de lui. L'équivalent d'une miss camping un lendemain de victoire incontestée. Ensuite, "Get Lucky" est un super morceau : à la première écoute vos épaules s'activent et un groove endormi s'empare de vous. C'est un tube, un money maker, une pépite pour dance-floor. La séquence proposée la semaine dernière par Stephen Colbert suite au soit-disant no show des Daft Punk dans son émission sur Comedy Central, résume bien l'efficacité de "Get Lucky". Un véritable déclencheur de déhanché (un déhanclencheur ?).

Bon évidemment, au bout de 34 789 écoutes, on sature un peu... Surtout quand on se rend compte que 'NOTRE' chanson passe partout, du supermarché au bowling en passant par la consécration populaire ultime, le camping. Et là on aimerait avoir le sentiment de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo : était-ce leur objectif ? Sont-ils heureux que leur chanson fédère autant de personnes ? On se souvient du teasing orchestré par le duo casqué avec leur maison de disques Columbia Records : leur approche était d'attirer l'attention de tous (check) mais aussi de raconter l'histoire pointue de la création de l'album via des entretiens filmés des collaborateurs de Random Access Memories (Chilly Gonzales, Giorgio Moroder, Todd Edwards...). On se prend à rêver que "Get Lucky" réveille les John Travolta (période Saturday Night Fever hein) qui sommeillent en nos campeurs. Un retour de la danse, la vraie, celle qui fédère sans un mot. Les amis, lachez votre pastis, faites valser vos tongues et laissez vous gagner par le groove de "Get Lucky". Sans réfléchir au lendemain. Sauf si vous êtes inscrit au bingo...

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés