Les bars à concerts qui comptent à Paris

Les bars à concerts qui comptent à Paris

By Charles Crost
27 Déc 2013

Alternatives aux clubs qui ouvrent à minuit, les bars à concert se chargent de vous faire entamer la soirée avec des artistes lives. On vous a sélectionné les meilleurs d'entre eux, des valeurs sûres, du solide !

L'Espace B

2013 aura été l'année du couronnement de l'Espace B : unanimement, la presse et le public ont salué une programmation de très haut niveau qui conviait quelques-unes des plus grandes figures de la scène indie internationale. Capable tant de faire jouer des synthés embrumés que des groupes psychédéliques qui sentent bon l'Amérique, l'Espace B s'est imposé comme un lieu incontournable. Pour illustrer, il vous suffira d'admirer le programme de janvier, par exemple la réunion inédite de Yeti Lane et Damo Suzuki ou le plateau du 25 entièrement francophone avec Arne Vinzon et l'excellent Sydney Valette. On n'hésite pas et on fonce.

L'International

L'International est devenu une référence ces dernières années. Un refuge des jeunes gens qui aiment le rock indie et la musique électronique. S'ouvrant de plus à plus à d'excellentes soirées hip hop, cette salle à l'entrée gratuite et aux tarifs démocratiques héberge quelques-unes des soirées parisiennes les plus intéressantes du moment, comme par exemple les Psychotic Reaction ou la résidence de Novorama. On y a vu passer aussi de chouettes DJs, d'Hybu à Maxime DeBonton pour ne citer qu'eux. Votre nouveau repaire ?

La Mécanique Ondulatoire

La Mecanique Ondulatoire est l'un des lieux du quatuor fétiche du mélomane bastillais : les shops Born Bad et Pop Culture pour les disques, le Motel pour QG et "la Meca" pour les lives. Avec un son inégal mais une programmation très qualitative, entre garage punk mondialisé et perles coldwaves ou post punk à l'image des protégés du label Desire, Keluar ou de Strasbourg. Un lieu qui tient comme l'un des symboles d'un quartier qui reste, malgré les modes et les années, toujours l'un des coeurs brûlants des contre cultures rebelles à Paris. Avec sa déco sixties décadente, ses tarifs abordables et une cave qui réserve toujours une grande claque sonique, la Mécanique Ondulatoire est l'un des roc(k)s de la nuit parisienne.

Le Buzz

Même s'ils ont à peu près la pire façon de présenter leurs soirées sur les réseaux sociaux (soirée Rock, soirée Folk...), on ne peut penser que du bien du Buzz. Monté par une équipe d'ingénieurs du son, le lieu respire comme un bar de province, loin des hypes éphémères et d'un quelconque parisianisme parfois trop précieux. Leur programmation fait la part belle aux (vrais) nouveaux talents, et s'offre parfois quelques têtes un peu plus grosses. On y croisera par exemple les excellents Wallenberg le 23 Janvier, on y a vu des affiches sublimes comme celle qui rassemblait Club Passion, Infecticide et Casio Judiciaire, par exemple. Un lieu dans lequel on pourra aussi se rendre pour boire quelques verres à tarif raisonnable.

Le Petit Journal

Le Petit Journal, à Montparnasse a beau porter le nom de l'émission phare de la chaîne cryptée, il se présente comme un bar à live soul/jazz qui devrait plaire à ceux qui raffolent de ce genre de musique. Traditionnellement, les bars de ce type sont souvent d'un standing supérieur aux repaires de rockeurs. Préparez donc un budget supérieur pour ce genre de soirée. Malgré tout, les amateurs devraient y trouver leur compte : on y croisera en janvier des artistes comme le Thilloy Jazz Trio ou Robyn Bennett.

On aurait aussi pu vous parler du Gibus Café, du China et bien d'autres!

Derniers
articles
Soirées à Paris

Les
pluslus

Lespluspartagés