New

Les 5 artistes à ne pas manquer au festival Fireworks!

Les 5 artistes à ne pas manquer au festival Fireworks!

By Marine Normand
10 Fév 2014

Du 12 au 23 février, l'agence Super organise le festival Fireworks!, qui programme pendant 9 jours le meilleur de l'indie actuel. On vous indique les artistes à ne pas manquer de cette troisième édition.

Au Revoir Simone le 16 février au Trabendo

Depuis le succès de leur album The Bird Music en 2007, le trio d'américaines formant Au Revoir Simone s'était plutôt fait discret. Avec la sortie en 2013 de leur nouvel album, Move In Spectrums, on avait retrouvé un groupe qu'on pensait lisse et qui nous pourtant a dévoilé une facette beaucoup plus pertinente, vaporeuse et mélancolique. On aura donc hâte de les retrouver sur la scène pour un concert qui ne nous donnera aucune envie de leur dire adieu.

Willis Earl Beal le 19 février à la Gaité Lyrique

On vous met au défi d'écouter Willis Earl Beal et de ne pas avoir envie de mourir et de naître en même temps. Sa voix est d'une puissance rare, sublimée par des arrangements discrets, qui laisse parler cette personnalité qui vous glace le sang. C'est beau, c'est sombre, c'est authentique, loin de toutes les daubes servies à toute vitesse par une industrie junk food. Ecoutez, allez voir. Ca vaut TELLEMENT le coup.

Only Real le 20 février au Nouveau Casino

Les petits anglais ont actuellement drôlement la cote. Après King Rule, on ne saurait que trop vous conseiller Only Real, jeune ado à casquette qui mélange un rock dissonant et un phrasé hip hop plutôt bien fichu. A écouter en plein soleil ou dans le tunnel sous la Manche, en mâchant lourdement un bon gros chewing-gum aux fruits rouges.

Mondkopf le 22 février à la Gaité Lyrique

Vous aimez l'électro un peu sombre, et vous refusez de succomber à la techno minimale mainstream de Gesaffelstein ? Mondkopf devrait vous parler. Ce musicien électronique français dessine avec ses boites à rythmes et ses samplers un univers ultra soigné, de petites réalisations mélancoliques sans être anxiogènes. Entre le blanc et le noir, Mondkopf imagine mille couleurs, et on adore ça.

Of Montreal le 23 février au Trabendo

Si on connait souvent Of Montreal par l'intermédiaire de son leader complètement barré Kevin Barnes (qui aime jouer sporadiquement nu), Of Montreal imagine une pop fraîche et aux mille couleurs, soutenue par de nombreux instruments. Un peu allumé, Of Montreal (qui vient pourtant de Georgie) est une bonne conclusion pour l'hiver, tout comme Fireworks!.

Derniers
articles
Chroniques

Les
pluslus

Lespluspartagés