Le soir où... Rita Ora m'a un peu dragué

Le soir où... Rita Ora m'a un peu dragué

By Juliette Hautemulle
12 Fév 2014

La nuit, il nous est tous arrivé des choses incroyables. On vous a donc demandé de nous conter votre plus folle anecdote de soirée, comme ce soir où Rita Ora a semblé faire des avances à Julien.

"C'était en 2012 lors du Festival de Cannes. J'avais eu un plan pour obtenir dix minutes d'interview avec Rita Ora, la protégée bombesque de Jay Z. Le jour dit, j'arrive super excité dans le Palace (celui qui se situe juste derrière le Martinez) où son service de presse avait loué une suite pour accueillir les entretiens. Dans le hall du luxueux hôtel, mon photographe et moi-même sommes accueillis par son attachée de presse américaine. Cette dernière n'a pas l'air contente de nous voir, nous les petits pigistes qui ne bossons "que" pour la presse web. Elle nous guide malgré tout vers le couloir où attendent trois ou quatre autres journalistes. On aura dix minutes, pas plus. Très bien...
Notre tour arrive enfin et on pénètre dans l'immense chambre de Rita. L'Anglaise nous accueille en robe longue semi-transparente. Elle est spectaculaire ! Et aussi tout de suite hyper friendly. La preuve : elle plaisante un peu avec moi et on commence l'interview... sur son lit ! Chaud !

Rita Ora : "Elles te vont bien mes lunettes"

Alors que l'on discute, je remarque qu'elle porte de drôles de lunettes rouge en forme de coeur. Elle me voit les reluquer et me les mets sur la tête un sourire en coin. "Ça te va bien", me lance-t-elle le regard un peu coquin. "Ah bon ?", je finis par lui répondre. Avant d'ajouter : "Je peux les garder ?". Sa réponse positive confirme ce que je pensais depuis quelques minutes maintenant : elle flirte avec moi, là ! D'ailleurs ce jeu de séduction s'intensifie un peu plus tard, alors que, les dix minutes écoulées, l'attachée de presse nous ordonne (littéralement) de quitter les lieux. Pire, elle nous attrape, mon photographe et moi, par le bras et nous jette à la porte. Rita me demande alors dans un dernier élan : "C'est pour qui l'interview ?". Je lui réponds : "Pour le site de La Villa Schweppes". Je vois alors ses yeux s'allumer : "Oh, cool, et quand est-ce qu'on va boire un Schweppes tous les deux ?". Je n'ai jamais eu le temps de lui répondre vu que c'est à ce moment précis que la porte s'est refermée devant nous. Est-ce que j'aurais pu avoir un date avec Rita Ora ? Je ne sais pas, c'était peut être juste un jeu pour elle. Il n'empêche que la dernière fois que j'ai reparlé de cette histoire avec mon photographe il m'a tout de suite répliqué : "Mais ouais, elle t'avait bien fait un plan !".

Julien, 34 ans

Derniers
articles
Le soir où...

Les
pluslus

Lespluspartagés