New

Le soir où... Pete Doherty m'a filé 4 places pour son concert

Le soir où... Pete Doherty m'a filé 4 places pour son concert

By Juliette Hautemulle
12 Août 2014

La nuit, à Paris, il nous est tous arrivé des choses cool (ou pas !), comme ce soir où, le leader des Babyshambles a filé quatre places à Antoine pour qu'il vienne le voir en concert.

"J'avais 15-16 ans. Je séchais les cours un jour de semaine avec un pote du côté de Pigalle. On devait essayer des guitares ou quelque chose comme ça. Quoi qu'il en soit, on se retrouve à passer devant La Fourmi vers l'heure de l'apéro (17h) et, en terrasse, on aperçoit Pete Doherty en compagnie d'une femme (peut-être son attachée de presse ou une fille de son management). C'était l'époque des Babyshambles et, même si on n'était pas fan du groupe, on aimait le punk : une raison suffisante pour aller l'aborder avec notre anglais de lycéens. Après avoir entamé la conversation, on comprend qu'il joue le soir à L'Olympia. On lui dit alors qu'on ne sera pas là pour le voir sur scène parce que L'Olympia c'est pas terrible et puis la place coûte un bras. Sa réponse : "Ok les gars, tenez, voici deux places !" (backstage les places, en plus !). Là-dessus, je n'ai peur de rien et lui demande : "Ça serait possible d'en avoir deux autres pour mes potes ?" Un peu gonflé, j'avoue, mais, à ma plus grande surprise, il a accepté sans hésiter (le plus drôle dans cette histoire, c'est que je n'ai jamais utilisé ces deux places en rab).

Des groupies rampent aux pieds des membres de Second Sex

Le soir même on se pointe donc au numéro 28 du boulevard des Capucines. Second Sex joue en première partie. On les siffle. Arrive alors "Shambles". Doherty fait son show habituel : il pète son micro à mi-concert parce que le son est nul (facile de se plaindre quand on prend l'apéro pendant les balances) et nous fait bien comprendre qu'il n'est pas content (et pas très frais non plus).

À la fin du live, on décide d'aller quand même zoner en loge. Là-bas, c'est pas terrible non plus : Les Shambles se sont tirés, la journaliste de Rock'n'Folk Busty est dégoutée de ne pas avoir pu scorer (Pete Doherty srement) et des groupies à peine majeures rampent aux pieds des membres de Second Sex, visiblement très satisfaits. Du coup, on s'est barrés."

Antoine, 22 ans, étudiant

Derniers
articles
Le soir où...

Les
pluslus

Lespluspartagés