New

5AdfZ2rhZmc

Le rock enragé de Drenge

By Marine Normand
25 Sep 2013

Drenge, c'est la traduction danoise de "garçons". C'est aussi le groupe d'Eoin et Rory Loveless, qui rafraîchit le rock et le ramène à son adolescence la plus sauvage.

Originaire d'Angleterre, Drenge, formation née en 2011, nous prouve une fois encore que nos voisins d'Outre-Manche ont définitivement un don pour dépoussiérer le rock. A la fois parfaitement produit et arrangé, comme un petit produit fait pour marcher, Drenge arrive néanmoins à garder toute sa fureur adolescente et sa colère non trafiquée.

De grosses guitares, une batterie plus qu'efficace, un chant nonchalant et pourtant bien agressif, le genre se trouve aussi simplifié que sublimé. On savoure d'ailleurs le nom des chansons, entre "Dog Meat" (nourriture pour chien) ou "I wanna break you in half" (je veux te casser en deux) qui laissent souvent très peu de place à l'imagination...

Rappelant la rage de nos albums préférés des Queens of the Stone Age, mais aussi les premiers opus des meilleurs groupes anglais du genre, comme les Arctic Monkeys ou The Streets, Drenge arrive à refaire battre notre petit coeur de rockeur. Et pas seulement qu'à nous. Les deux jeunes frères ont fait le buzz dernièrement dans le monde politique. Le député anglais Tom Watson a en effet demissionné du cabinet du travailliste Ed Milliband, et a conseillé dans sa lettre à ce dernier d'écouter cet "awesome band" pour devenir un vrai leader. Dans les dents, Eddy.

Leur premier album éponyme est sorti le 19 août, et il est fort à parier qu'on n'a pas fini d'entendre parler de cette fraternité énervée. On attend en tout cas avec impatience les acouphènes post-concert de Drenge, qui vont nous rappeler que le rock, ce n'est pas forcément une question de style, mais une vraie attitude rebelle et énervée. Go Drenge !

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés