Le Rennais Auden chante l'amour (mais pas que !)

Le Rennais Auden chante l'amour (mais pas que !)

By Juliette Hautemulle
22 Avr 2014

Auden est la traduction gaélique d'Adrien. Le jeune Breton qui vient de sortir son premier EP Sillon, sera en live au Printemps de Bourges jeudi 24 avril.

La Villa Schweppes : Pouvez-vous évoquer en quelques mots l'année que vous venez de passer ?

Auden : Riche en événements ! Il s'agit de l'année de signature avec mon label (ndlr, Polydor) et avec mon tourneur. 2013 c'est aussi neuf mois d'enregistrement de l'album et de l'EP, une belle rencontre avec Olivier (Coursier, la moitié d'Aaron) et des moments de doutes pendant lesquels je me suis remis en question. Quoi qu'il en soit, cette année est vraiment passée très vite, comme une étoile filante !

Votre impression sur Le Printemps de Bourges ? C'est votre première fois ?

Oui c'est ma première fois et je suis super content ! C'est un super festival qui laisse une belle place à la musique francophone et à la découverte. En plus, je joue lors d'une très belle soirée en compagnie de Jeanne Cherhal et Maissiat, je suis vraiment honoré.

L'artiste/ le groupe que vous aimeriez voir ?

Je vais aller voir Maissiat que j'ai déjà vu jouer deux ou trois fois et que j'aime beaucoup, Benjamin Clementine que j'aime aussi beaucoup et que j'avais déjà vu dans une création musicale au Transmusicales de Rennes. Il risque de devenir un grand monsieur à mon avis... Et puis sinon je compte aller écouter Girls in Hawaii (le dernier live est, paraît-il, magnifique), Fragments, le groupe de mon ancien batteur et puis Christine & The Queens aussi !

À quoi ressemblera votre live ?

À ce que j'aimerais qu'il soit ! (rires). Non plus sérieusement il sera très électrique. On (ndlr, Adrien est avec trois musiciens sur scène) essaye de déployer une vraie énergie sur scène.

Parlons maintenant de votre premier EP, Sillon. Il s'agit d'un album d'amour alors ?

(Rires) C'est marrant de le dire comme ça ! Oui, il traite un peu d'amour mais pas que. Ça parle aussi de voyage, d'évasion, d'introspection.

C'est un prétexte l'amour, alors ?

Non mais je répète souvent quelque chose : tout est affaire d'amour !

Mais d'amour un peu compliqué et pas très joyeux à l'écoute des titres "Tes détresses", "Les amours mortes", "Aller sans retour"... "Les histoires d'amour finissent toujours mal" ?

Oui c'est mélancolique mais c'est ma vision des choses, c'est comme ça que j'aime parler de l'amour. Il y a des auteurs qui chantent très bien l'amour en rose mais moi je le chante comme ça, plus sombre.

C'est la rencontre avec Matthieu Tessier (l'éditeur d'Aaron, Orelsan et Camille) qui vous a véritablement lancé. Racontez-nous cette rencontre.

C'était aux Transmusicales de 2010. Je jouais et Matthieu a été touché musicalement et m'a proposé que l'on se rencontre plus tard. J'aimais bien sa vision de la musique et lui ai donc fait écouter mes maquettes qu'il a aimées. Il m'a ensuite proposé de rencontrer Olivier Coursier d'Aaron. La machine était lancée.

Vous avez donc travaillé avec Olivier Coursier, mais aussi avec des artistes hip hop et rap, non ?

Effectivement, j'ai un pote à Rennes qui s'appelle Olivier Baudoin et avec qui j'ai co-écrit quelques textes.

Lesquels ?

"Les amours mortes", "Azur éther", "Etourdi" et "Les printemps".

Lorsque l'on évoque vos références musicales, vous citez des Anglo-saxons : Bon Iver, Sigur Rós, Feist... Pourquoi alors avoir décidé de faire de la chanson française ?

Parce que je préfère chanter en français qu'en anglais. On a la chance d'avoir une langue magnifique et, pourtant, l'écriture se perd aujourd'hui. C'est dommage, on abandonne un vrai héritage.

Votre chanson de l'album que vous préférez ?

Je les aime toutes ! En sélectionner douze pour cet album a déjà été très compliqué alors je ne pourrais pas en choisir qu'une parmi elles !

Et celle qui vous représente le plus alors ?

Peut-être la piste instrumentale "Et tu danses". Ce titre n'a pas de paroles. J'aime bien ce moment singulier qu'il déclenche dans l'album.

Peut-on s'attendre à un prochain album dans ce style ?

Non, les mots sont aussi importants que la mélodie, ils auront toujours une place très importante dans ma musique.

Avant de faire cet album, vous faisiez du folk et de la musique électronique...

J'ai en effet été un bon oiseau de nuit... J'avais un collectif de soundsystem underground en Bretagne qui était connu du milieu des free parties. C'était une belle époque qui m'a vraiment forgé musicalement. J'ai vraiment travaillé plus techniquement sur le rythme, les techniques d'enregistrement, de mixage... C'est un autre monde que j'aime beaucoup et il m'arrive d'ailleurs toujours d'aller en club écouter des DJ's.

Justement, des DJ's que vous aimez ?

J'adore Gui Boratto, Tiga, Stephane Bodzin, Superpoze... Il y a Rone aussi que j'aime beaucoup, c'est un très bon DJ et producteur. C'est d'ailleurs un artiste à qui je confierais volontiers des compositions... Les mecs de The Shoes aussi sont de très bons producteurs.

Il paraît (en plus de Rone), que vous aimeriez bien travailler avec Bertrand Belin ?

Oui j'aimerais beaucoup avoir un texte ou une composition de lui. Sinon j'adorerais aussi bosser avec Frànçois & the Atlas Mountains que j'adore. Je pense que c'est le meilleur groupe français du moment ! Qui d'autre ? Il y a tellement de groupes que j'aime ! À Rennes, par exemple, il y a Mermonte qui fait du math rock... Les Juveniles qui ont fait un super premier album, aussi...

Vous aimeriez travailler avec eux ?

Ah non pas eux ! Ce sont des potes à moi que j'adore mais on ne fait pas le même genre de musique.

Vous écoutez quoi en ce moment ?

J'écoute Langhorne Slim & the Law et notamment le titre "The Way We Move". Sinon, Explosions in the Sky, le dernier Frànçois & the Atlas Mountains, Cloud Nothings, un mec qui fait du grunge. Je suis très rock en ce moment !

Une chanson que vous aimez mais dont vous avez honte ?

Je n'ai honte de rien moi ! Daniel Balavoine ?

Laquelle ?

"SOS d'un terrien en détresse". J'adore cette chanson ! (NDLR Adrien se met à chanter). Tu vois, je n'ai même pas peur de la chanter.

Ahah, on ne manquera pas de le préciser ! Vos projets pour 2014/ 2015 ?

La tournée et puis la composition du deuxième album. J'ai déjà plein d'idées et vais essayer de coucher des choses et d'enregistrer quelques trucs cet été, déjà. Je vais aussi continuer à écrire pour moi et pour les autres et puis faire de la musique et des rencontres.

Pour finir, dites-nous quelque chose que l'on ne sait pas sur vous.

J'adore les cannelés !

Auden sera au Printemps de Bourges le 25 avril.

Derniers
articles
Les Rencontres Villa Schweppes

Les
pluslus

Lespluspartagés