Skip to content

Le phénomène Speakeasy

Envie de vous la jouer Marilyn Monroe comme dans “Certains l’aiment chaud”, vautrée sur une banquette en cuir capitonné, un cocktail à la main ? Vous allez succomber au phénomène Speakeasy.

Au départ, les Speak‘ étaient des bars clandestins créés pendant la Prohibition, période des années 1920 pendant laquelle la vente d’alcool était interdite aux États-Unis. Pour pouvoir siroter un petit whisky, certains se retrouvaient dans des pièces obscures, souvent situées en sous-sol ou cachées à l’arrière des bars.

Aujourd’hui, le phénomène est en pleine renaissance ! Surfant sur la tendance du lieu secret, éphémère, pouvant disparaître à tout moment, ces nouveaux bars à la mode s’installent partout et à Paris, ces bars cachés se dissimulent dans toute la ville. En effet, on y va pour l’ambiance feutrée, les banquettes rétro en velours ou en cuir, mais surtout pour les cocktails, souvent composés de champagne ou d’alcools rares et vieillis !

Mais vous vous en doutez bien, toute exclusivité a un prix. Les Speakeasy ne sont pas vraiment conseillés aux petites bourses ! En même temps, si on s’imagine y aller pour siroter une limonade c’est qu’on n’a rien compris… On peut tout de même y grignoter quelques tapas et autres plats sur le pouce comme dans le speakeasy du Terrass’ Hotel.

Côté ambiance sonore, on reste dans le concept : musique lounge, mix underground ; les Speak’ aiment rester discrets et élégants donc on ne monte pas trop le volume ! Attention, comme tout phénomène à la mode, les Speakeasy risques bientôt de ne plus être si exclusifs mais il reste des lieux comme Le Rehab par exemple, qui reste encore très discret. Alors on se dépêche de réunir sa bande et on y court après le bureau !

Les 4 bars speakeasy qui buzzent (dans l’ombre)

Little Red Door, Bar Speakasy Paris

The Little Red Door

60 Rue Charlot, 75003 Paris. Ouvert tous les jours de 17h à 2h du matin. Cocktails de 12 à 15 euros.

Le Ballroom du Beef Club

58, rue Jean-Jacques Rousseau, 1er. Ouvert du lundi au dimanche de 19h à 2h. Cocktails de 12 à 15 euros.

Le Candelaria

52, rue de Saintonge 3e. Restaurant ouvert de midi à 22 h 30, bar ouvert du lundi au dimanche de 19 h à 2 h. Cocktails de 11 à 13 euros

Le Petit Club de la Favela Chic

18, rue du Faubourg du Temple, 11e. Ouvert le jeudi de 20 h à 3 h, le vendredi et samedi de 20 h à 4 h. Cocktails de 12 à 16 euros.

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE, A CONSOMMER AVEC MODERATION