Le nano, le mini club de Paris

By Marine Normand
08 Jan 2013

Le nano, le mini club de Paris @DR, Nano Club

Le nano, le mini club de Paris

Le Nano Club à Paris

Le nano, le mini club de Paris @DR, Nano Club

Le nano, le mini club de Paris

Bienvenue au Nano Club !

Le nano, le mini club de Paris @DR, Nano Club

Le nano, le mini club de Paris

L'entrée du Nano Club

Le nano, le mini club de Paris @DR, Nano Club

Le nano, le mini club de Paris

L'Atmosphère séduisante du Nano Club

Le nano, le mini club de Paris @DR, Nano Club

Le nano, le mini club de Paris

Le Nano Club

Le nano, le mini club de Paris @DR, Nano Club

Le nano, le mini club de Paris

Le comptoir du Nano Club

Le nano, le mini club de Paris @DR, Nano Club

Le nano, le mini club de Paris

Une ambiance particulière au Nano Club

Le nano, le mini club de Paris @DR, Nano Club

Le nano, le mini club de Paris

La boule à facettes du Nano Club !

Les meilleures fêtes sont souvent celles qu'on a fait étudiant, tous serrés dans son petit appartement de 15 mètres carrés. Et si on revenait à cette idée, avec un je-ne-sais-quoi de plus chic ? La rue Saint-Anne à Paris, avant d'accueillir les meilleures cantines japonaises de la ville, était le haut lieu des Nuits Pa

Les meilleures fêtes sont souvent celles qu'on a fait étudiant, tous serrés dans son petit appartement de 15 mètres carrés. Et si on revenait à cette idée, avec un je-ne-sais-quoi de plus chic ?

La rue Saint-Anne à Paris, avant d'accueillir les meilleures cantines japonaises de la ville, était le haut lieu des Nuits Parisiennes. C'est en effet à cette adresse que se trouvait le Sept, premier club tenu par Fabrice Emaer (qui lancera ensuite le légendaire Palace) et que fréquentaient dans les années 70 Karl Lagerfeld ou encore Yves Saint-Laurent. Aujourd'hui, à quelques portes de là, presque en face, c'est le Nano qui prend la suite, et s'installe au coeur de Paris pour en réinventer le côté obscur.

Le club porte bien son nom. Situé dans le cabaret du Piano Club, le Nano est à l'image des appartements parisiens et des petites adresses hypes et chaleureuses telles que le Baron. Dans une atmosphère rouge interdit, rappelant celles des cabarets sulfureux cachés derrière des portes lourdes, les clubbers se frôlent dans quatre-vingt mètres carrés.

Derrière les platines, vous trouverez des DJS à la programmation pointue : on y a croisé par exemple en 2012 les labels Kitsuné ou Tigersushi. Et ça continue. Chaque semaine, des sélectors exigeants alternent des perles musicales dénichées à la sueur de leur front. Ils créent ainsi, chaque samedi et dimanche, la bande son idéale pour danser sous la boule à facettes. Parfait pour se croire encore, l'espace d'un instant, à l'âge d'or de la Nuit Parisienne...

Le Nano Club
12 rue Saint Anne
75001 Paris
Le site internet du Nano Club
Le Facebook du Nano Club

Derniers
articles
Boites de nuit

Les
pluslus

Lespluspartagés